Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Marché couvert de Annaba

L’opération de réhabilitation enclenchée

©D. R.

Nouvellement réélu à la tête de l’Assemblée populaire communale de Annaba, Farid Merabet s’est attaqué à l’un des points noirs de la Coquette, en l’occurrence la situation de clochardisation du marché couvert, sis au centre-ville.  L’action en question tant souhaitée et qui est venue à point nommé concernera, une dizaine de jours durant, aussi la poissonnerie, située au sous-sol, alors que l’étage supérieur est réservé au commerce des viandes et des fruits et légumes. Cette action est assurée par les moyens humains et matériels de la mairie de Annaba. Accompagné par le SG de l’APC et du commissaire du 9e arrondissement urbain, le président de l’APC de Annaba donne, à l’issue des pourparlers avec les commerçants, un ultimatum aux propriétaires de box, ayant procédé illicitement durant la campagne électorale à la construction, pour que ces commerces reviennent à leur état initial. À ce sujet, le maire s’est montré menaçant : “Les contrevenants qui ne se plieront pas à cette décision encourent des poursuites en justice en plus de la destruction de certaines des modifications apportées au stand.” Sur les 160 box marchands, cette action a mis au grand jour le fait que de nombreux stands sont abandonnés et livrés à eux-mêmes depuis des années, a-t-on constaté sur place. La poissonnerie sera également réhabilitée de la meilleure manière, et les stands non exploités seront attribués à d’autres personnes concernées par cette activité. Il est vrai cependant que la poissonnerie du marché couvert, un lieu jadis très fréquenté par une clientèle qui trouvait toutes les commodités requises répondant à cette activité, a vu son environnement se dégrader et envahi par des commerçants à l’aspect de prédateurs pour ne ressembler actuellement qu’à un endroit sordide. Le maire de Annaba a tenu à rassurer, à ce sujet, la clientèle qu’une fois cette opération clôturée, il n’y aura plus de vendeurs clandestins tentant, au niveau des deux portails de cette poissonnerie, vaille que vaille à écouler leur produit, exposé essentiellement sur des feuilles de papier journal. Situé au centre-ville et occupant un îlot entier qui se situe à l’intersection de deux artères principales de la ville, à savoir Ibn-Khaldoun (ex-Gambetta) et Émir Abdelkaer (ex-Bugeaud) d’une part et de l’autre l’intersection de deux autres ruelles, le marché couvert de Annaba, connu localement sous le nom de “marché français” ou encore “marché el-hout” (poisson), a été construit en 1936 et inauguré en 1938.

B. Badis


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER