Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Pour une prise en charge adéquate des grossesses à risque

Nouvelle organisation à la maternité de Sétif

Pas moins de 31 structures de la santé concernées par la nouvelle organisation. © D.R

Pour mieux prendre en charge les parturientes, il a procédé à la formation d’une quarantaine de médecins généralistes.

La direction de la santé et de la population de la wilaya de Sétif vient de mettre en place un nouveau programme, voire une nouvelle organisation de la maternité dans la wilaya. En effet, pour mieux prendre en charge les parturientes présentant une grossesse à risque, la direction a procédé à la formation d’une quarantaine de médecins généralistes qui s’occuperont désormais des parturientes dans les services de prévention maternelle et infantile à travers 31 structures de la santé de plusieurs communes. “Le profil de femmes présentant une grossesse à risque, dont les femmes enceintes souffrant de maladies chroniques, d’une déformation osseuse ou les femmes qui ont des grossesses précieuses après un certain âge sont recrutées lors des contrôles de routine dans les structures de santé de proximité. Elles bénéficieront ensuite d’un suivi rigoureux”, nous dira Dr Faouzi Rezig, responsable de l’opération à la direction de la santé.
Et de renchérir : “C’est un réseau spécial pour la wilaya de Sétif, dont le CHU Sâadna-Abdennour enregistre l’admission de 500 parturientes par mois au service des grossesses à haut risque. Cette nouvelle organisation permettra sans nul doute une meilleure prise en charge qui limitera les complications, et du coup, le taux de mortalité chez les femmes enceintes et chez les nouveau-nés.” Par ailleurs, notre interlocuteur a indiqué à Liberté que la direction de la santé et de la population a entamé la dotation des 31 unités de prévention maternelle et infantile en échographes. Trois structures, à savoir Bouandès, Beidha-Bordj et Salah-Bey, ont déjà eu leurs équipements, et des médecins généralistes ont, dans le cadre de la formation continue, déjà bénéficié de formation pour la maîtrise de la manipulation des échographes. Rappelons que le secteur de santé de la wilaya de Sétif compte seulement 6 médecins gynécologues, dont une seule au CHU Sâadna-Abdennour de Sétif.
Les services et les soins assurés par la mission chinoise, les médecins généralistes et les sages-femmes qui exercent au service de gynécologie obstétrique de l’hôpital mère-enfant sont très louables et méritent d’être généralisés. Cependant, un renforcement des effectifs est très attendu pour améliorer la qualité des soins.


F. SENOUSSAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER