Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Jijel

Onze APC “mauvais payeurs” privées d’électricité

© D. R.

Après les multiples mise en garde adressées aux mauvais payeurs, en l’occurrence les administrations et les organismes publics, la société de distribution d’électricité et de gaz (SDE) a cessé dernièrement d’alimenter certaines APC en courant électrique. Le directeur de cette entreprise énergétique, Abdeslam Touabti, estime à 19 milliards de centimes les créances détenues par les abonnés institutionnels. Cette situation délicate engendrée par les clients insolvables a créé un déséquilibre financier au sein de cette entreprise économique qui se trouve actuellement dans l’incapacité de réaliser bon nombre de projet de développement au profit des citoyens, a expliqué son directeur. Devant ce manque à gagner, le principal fournisseur d’énergie à Jijel a procédé à la coupure du courant électrique afin de contraindre les administrations à honorer leurs factures dans les jours qui suivent. “Nous avons essayé tous les moyens nécessaires pour sommer les abonnés à s’acquitter de leurs dettes, avant de procéder à cette étape qui est la coupure du courant”, a expliqué le directeur de la SDE de Jijel. En effet, en 2016 une campagne de recouvrement des créances a été lancée pour expliquer aux abonnés dits ordinaires et les administrations publiques, les désagréments causés par cette situation de non-payement et les sensibiliser à payer leurs redevances, faute de quoi l’alimentation en courant électrique sera interrompue. Cette opération leur a permis de récupérer 6 milliards de centimes seulement sur un total de 52 milliards. La SDE, qui a préféré hausser le ton pour recouvrer ses créances, a procédé à la coupure du courant à 11 APC, à savoir Jijel, El-Aouana, Selma Benziada, Ghebala, Settara, Ouled Rabah, Taher, Chekfa, Chehna, Ouled Asker et Sidi Abdelaziz.


RAYAN MOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER