Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Lutte contre les noyades au lac de Beni Haroun

Opération de démolition près du barrage à Mila

6 noyades ont été enregistrées durant la première quinzaine du mois de juillet. © D. R.

L’annonce en a été faite tout récemment par le directeur de l’ouvrage hydraulique, Abderrahmane Lemanaâ, qui assure que ses services ont reçu l’autorisation de raser les maisons inhabitées et les pylônes électriques se trouvant trop près du lac.

Les habitations non occupées se trouvant à proximité du lac de Beni Haroun, au nord de Mila, seront démolies. L’annonce a été faite tout récemment par le directeur de l’ouvrage hydraulique, Abderrahmane Lemanaâ, qui assure que ses services ont reçu l’autorisation de raser les maisons inhabitées et les pylônes électriques se trouvant trop près du lac. Cette action fait partie d’un ensemble de mesures prises pour endiguer le phénomène des noyades qui ne cesse de prendre de l’ampleur à l’échelle locale. Au total, une quarantaine de maisons abandonnées par leurs propriétaires délocalisés, et des poteaux électriques seront détruits. Lemanaâ explique que ces édifices, trop près du lac, et ces pylônes servent à la fois d’abris et de plongeoirs aux adolescents qui se rendent au barrage pour se baigner. “Nous avons reçu l’autorisation de raser 40 maisons et plusieurs dizaines de pylônes. Les supports électriques métalliques sont utilisés comme plongeoirs. On imagine toute l’envie de plonger dans l’eau qu’éprouvent les enfants à la vue de ces poteaux. Notre objectif justement, c’est d’ôter cette envie aux enfants. La démolition des maisons abandonnées s’inscrit dans la même optique, puisqu’elles servent d’abris aux habitués des lieux.” Parallèlement, une campagne de sensibilisation aux risques de noyade est lancée dans les localités situées à proximité du barrage. Cette action, sous forme d’une caravane mixte entre la Protection civile et les services de l’hydraulique, touchera 10 communes de la région. Notre source indique, par ailleurs, que ses équipes chargées de la surveillance du lac seront très prochainement dotées d’embarcations équipées pour les interventions au large du barrage. La direction générale de l’Agence nationale des barrages et transferts vient d’acquérir 50 embarcations équipées, dont plusieurs seront dirigées vers le lac de Beni Haroun. Rappelons que du 1er au 15 juillet en cours, on a enregistré 6 noyades d’adolescents au barrage de Beni Haroun.


KAMEL B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER