Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Prolifération des chiens errants à Bordj Bou-ArrÉridj

Panique dans la capitale des Bibans

Ils sont partout dans les rues, seuls ou en meute, les chiens errants n’en finissent pas de semer la panique chez les habitants de la capitale des Bibans. Aucun quartier ne fait exception. Face à la prolifération sans précédent de chiens errants dans les rues de Bordj Bou-Arréridj, les habitants lancent un appel aux autorités locales, d'autant que les passants sont régulièrement victimes d'attaques. Ce n’est pas encore l’alerte à la rage à Bordj Bou-Arréridj, mais on n’en est pas loin au vu du pullulement des chiens errant qui envahissent le centre-ville et quasiment toutes les avenues et ruelles de cette agglomération. Que ce soit aux souks, aux entrées de la ville, à travers les quartiers ou même sur les grands boulevards, les chiens sont présents partout. Ils se prélassent au soleil, mangent de tout, renversant les poubelles, et chargent les passants. Pour les Bordjis, le seul moyen de ne pas se faire attaquer est de les éviter ou de faire un détour. La présence de ces canidés, qui sont loin d’être inoffensifs, constitue un danger réel et permanent. Les citoyens mordus par ces bêtes risquent d’être infectés par le virus de la rage. Depuis quelque temps, l’angoisse envahit les habitants, qui cherchent à comprendre les raisons de cette prolifération. C’est donc un véritable problème de sécurité et de santé publique qui se pose, surtout qu’une éventuelle prévalence de cas de rage, chez certains de ces animaux, n’est pas à exclure. Qui donc a la charge de protéger les citoyens de ce genre de dangers et que doit-on faire pour trouver une solution efficace à ce problème ? Pour les spécialistes, afin de venir à bout de ce phénomène qui prend malheureusement de l’ampleur, il existe deux solutions, vacciner systématiquement tous les chiens et chats ayant des maîtres et éliminer tous les animaux errants qui présentent un danger.


Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER