Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Déficit alarmant en eau potable du forage de Khézaras (Guelma)

Plan d’urgence pour alimenter la population

Les services de l’ADE de Guelma ont eu recours à une solution provisoire. © D.R.

L’Algérienne des eaux a décidé d'interrompre l'exploitation de ce forage, qui est quasiment à sec, et ravitailler la population par des camions-citernes.

Depuis début juin de l'année en cours, le forage assurant l'alimentation en eau potable de la localité de Khézaras, distante d'une quinzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, accuse un déficit alarmant du volume d'eau en raison d'une sécheresse récurrente. La direction de l'Algérienne des eaux a décidé d'interrompre l'exploitation de ce forage hydraulique qui est quasiment à sec, et de ravitailler par le biais de ses camions-citernes la population qui avoisine une dizaine de milliers d'habitants. Cette solution a permis de répondre aux besoins de cette commune rurale, mais elle n'a pas satisfait les ménages, contraints d'aller puiser ce précieux liquide dans des fontaines publiques. Les services de la wilaya viennent de s'impliquer avec le concours de l'ADE où il a été convenu de ravitailler en eau potable Khézaras à partir de la source souterraine de Heliya, située à quelques encablures. Cette démarche a été accueillie avec satisfaction par les autochtones qui bénéficient d'une plage horaire de distribution d'environ 4 heures tous les 5 jours, et ce, à la faveur de changements d'équipements opérés au niveau de la station de pompage de la localité de Khézaras, afin de permettre le remplissage du château d'eau qui assure la distribution de l'ensemble des cités et quartiers. Selon un responsable de l'ADE, cette sécheresse a tari des forages, des sources et particulièrement le barrage de Bouhamdane, d'une capacité théorique de 185 millions de m3 d'eau et qui ne contient actuellement qu'une quantité permettant d'assurer l'alimentation en eau potable du chef-lieu de wilaya et de 5 autres communes pendant 7 mois. Dans ce contexte, un appel est lancé à la population pour préserver cette ressource vitale, et tout gaspillage est déconseillé, pour permettre aux services compétents de surmonter ce cap. Des citoyens conscients de cette crise d'eau potable qui perdure, espèrent ardemment une bénédiction divine et espèrent que des pluies salvatrices interviennent afin de renouveler les ressources hydriques de la wilaya de Guelma.


Hamid BAALI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER