Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Rencontre régionale des inspecteurs formateurs à Sétif

Pour une meilleure maîtrise des pratiques professionnelles

Journées d’information au profit de 124 inspecteurs formateurs. © f. senoussaoui

Ils auront pour mission de former, à partir du 25 du mois en cours, trois profils d’enseignants dans les différentes disciplines des trois cycles.

L’institut national de formation des fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale El-Khansa de Sétif a abrité, hier et avant-hier, deux journées d’information au profit de 124 inspecteurs formateurs de cinq wilayas de l’est du pays, à savoir Batna, Béjaïa, Bordj Bou-Arréridj, M’sila et Sétif, qui auront la mission de former, à partir du 25 du mois en cours, trois profils, à savoir les nouvelles recrues admises au dernier concours de recrutement, les enseignants des différentes listes d’attente et les sortants des écoles normales supérieures dans les différentes disciplines des trois cycles de l’enseignement, à savoir le primaire, le moyen et le secondaire. En effet, selon le directeur de l’institut, Tayeb Aït Kaci, l’opération de formation, organisée en étroite collaboration entre la direction de la formation et l’inspection générale de la pédagogie du département de Benghabrit, consiste à préparer les formateurs des professeurs stagiaires dans plusieurs domaines de la mallette pédagogique qui, selon les objectifs tracés, voire la nouvelle vision de la tutelle, permettra une meilleure maîtrise de l’enseignement apprentissage. De leur côté, les directeurs de l’opération, des inspecteurs de l’enseignement primaire de Sétif, ont souligné que parmi les objectifs tracés figurent la pratique de classe, l’ingénierie de la formation, la médiation scolaire et la déontologie. Il est à souligner que la nouveauté pour cette année est l’ouverture d’un seul centre de formation dans chaque wilaya. “L’opération se caractérise par un renouveau didactique qui prévoit des activités impliquant davantage les stagiaires”, nous dira Abdelaziz Maâche. De son côté, Kamel Aïouaz a indiqué qu’outre les connaissances professionnelles, l’opération de formation des formateurs vise aussi une meilleure maîtrise des pratiques professionnelles avec plus d’engagement. Par ailleurs, le directeur de l’institut a indiqué que pour tamazight, trois centres ont été ouverts à travers les différentes régions du pays, à savoir Béjaïa, Boumerdès et Aïn Témouchent. Rappelons que le noyau national se compose d’une centaine d’inspecteurs concepteurs de la mallette pédagogique destinée aux professeurs stagiaires. L’objectif n’est autre que l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Notons aussi que lors de plusieurs déclarations, la ministre de l’Éducation a critiqué la qualité de la formation au sein des écoles normales supérieures. Cette dernière n’est pas au diapason des nouvelles approches adoptées par le ministère de l’Éducation nationale. L’implication des normaliens dans cette formation a été très bien accueillie par les inspecteurs.


F. SENOUSSAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER