L’Algérie profonde / Est

Éradication de l’habitat précaire à Skikda

Près de 500 logements attribués

La liste provisoire des bénéficiaires de près de 500 logements LPA du programme de résorption de l'habitat précaire (RHP) a été publiée mercredi dernier en fin de journée sur le site électronique de la wilaya. Cette liste concerne les familles occupant des habitations précaires implantées dans des poches à l'intérieur du tissu urbain de la ville. Ce sont des poches situées aux quartiers des Frères-Allouche (Sept Puits), des Frères-Chebel, la cité Namous dite Zarabata, les gourbis sis à la cité du 24-Février (école primaire Abdelhamid-Ben-Badis, ceux à la maison Meftah, les gourbis aux 90 et 92, rue Ali-Abdennour et les gourbis du centre-ville, au 34, rue Bachir-Boukadoum, Amar-Chétaibi, des Frères-Saker, Mont-Plaisant, Hocine-Daïf et les gourbis sis à la cité Capitaine-Khaled. Cet important quota de logements attribués pour l'éradication de l'habitat précaire n'est apparemment pas définitif puisque d'autres gourbis situés au niveau de certaines cités n'ont pas été touchés. À signaler aussi que la majorité des habitants des plus grands bidonvilles de Skikda, à savoir El Match, le Lac des Oiseaux, Zefzef 1 et 2 et le quartier de Bouabaz ont été relogés mais pas totalement éradiqués puisque des familles qui ont été ignorées, considérées comme non méritantes, continuent d'occuper ces bidonvilles dans des conditions hygiéniques très lamentables au milieu des gravats et détritus laissés lors de l'opération de démolition des habitations de familles relogées.


A. Boukarine