Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

sétif

Projet d’unité de gestion des déchets ménagers

Ecoset assure la collecte des déchets de cinq communes. ©D. R.

“Le dossier de ce projet de droit algérien est entre les mains des autorités de la wilaya pour examen”, précisera le directeur général de l’Ecoset, Messaoud Smati.

Le dossier de réalisation d’une unité de gestion des déchets ménagers assimilés (DMA) en partenariat avec un groupe germano-qatari est entre les mains des autorités de la wilaya, a-t-on appris du directeur général de l’Ecoset, Messaoud Smati. “Nous avons eu cette proposition de la part de ce groupe germano-qatari, pour éventuellement réaliser une unité de gestion des déchets ménagers assimilés, ce sont des équipements de dernière génération dans le cadre du partenariat public-privé (PPP). Le dossier de ce projet de droit algérien est entre les mains des autorités de la wilaya pour examen”, expliquera notre interlocuteur. Selon le premier responsable de cet établissement public qui a été créé en 2011, l’Ecoset assure aujourd’hui la collecte des déchets de cinq communes. “On a commencé avec l’APC de Bougaâ en matière de collecte, de balayage et de mise à décharge. Après, nous avons pris une bonne partie du chef-lieu de wilaya. Actuellement, nous sommes présents dans 25 secteurs et dont 13 sont toujours à la charge des services municipaux. Nous couvrirons également la collecte des déchets dans les communes de Aïn Arnat et Mezloug. En septembre 2017, nous avons signé une convention avec l’APC d’El-Eulma pour assurer la collecte au niveau de quelques espaces de cette ville”, précise-t-il. Notre interlocuteur n’a pas manqué de souligner les nombreuses actions menées par cet établissement qui emploie aujourd’hui pas moins de 560 employés pour transformer des décharges sauvages en décharges contrôlées dans plusieurs communes. Il est à noter aussi qu’un centre d’enfouissement technique (CET) a été réalisé à Amoucha  par la direction de l’environnement et sera réceptionné prochainement.
Pour la collecte des déchets papier, M. Smati a précisé qu’une convention a été signée avec Tonic Industrie pour trois années. “On est en train de récupérer entre 20 à 25% du gisement. Car pour toucher tout le gisement au niveau du marché Dubaï, il faut d’abord renforcer davantage les équipements”, ajoutera-t-il.

A. LOUCIF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER