Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

EPH Ibn-Sina d’Oum El-Bouaghi

Sit-in des médecins spécialistes de l'EPH

© D. R.

Une dizaine de médecins spécialistes de l'EPH Ibn-Sina d'Oum El-Bouaghi, affiliés au SNPSSP (Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique), ont observé, dimanche en début d'après-midi, un sit-in d'une heure devant la direction de la santé et de la population de la wilaya pour protester contre ce qu'ils ont qualifié de “conditions insupportables d'exercice à l'EPH Ibn-Sina”, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire, entre autres, “Le malade en danger”, “La santé à Oum El-Bouaghi agonise” ou encore “Non à l'abus administratif”. La section syndicale, qui a déjà saisi le DSP par courrier daté du 3 mai dernier sur la situation de l'EPH Ibn-Sina (dont une copie nous a été remise), mentionne, dans un communiqué daté du 29 juillet 2018, la non-application des lois au niveau de l'administration, les sanctions (suspensions) abusives des spécialistes, le non-respect des lois de la fonction publique, l'entrave à l'activité syndicale, le non-respect du règlement intérieur, la fermeture des portes du dialogue malgré les rapports avec preuves, le non-respect des prérogatives et décisions du conseil médical, la souffrance continue des médecins réanimateurs et des chirurgiens en ce qui concerne les gardes en les obligeant à les effectuer dans d'autres structures, sans leur consentement ni de celui du conseil médical, sans protection légale. Enfin, le pavillon des urgences nouvellement réceptionné et fonctionnel est jugé par le syndicat “inadéquat et incomplet pour prendre en charge les urgences médico-chirurgicales”. Contacté à ce sujet, le directeur de la santé et de la population de la wilaya, Dr Hadj Abderrahmane Bada, dira : “Les portes du dialogue sont ouvertes. Ces médecins veulent travailler comme ils veulent, mais il faut qu'ils travaillent comme le dicte la loi.” À propos des “sanctions abusives”, il avancera : “S'il y a sanction, il y a la voie de recours qui est la commission de recours de la wilaya et en cas de non-satisfaction, il y a le tribunal administratif.”
Présent au bureau du DSP, le directeur de l'EPH Ibn-Sina, M. Zitouni, a, de son côté, ajouté : “Le cas du réanimateur, durant le mois d'avril, il est poursuivi en justice dans l'affaire du décès de l'enfant ; une fois terminée au niveau de la justice, la commission paritaire traitera son affaire. Le deuxième cas disciplinaire, le concerné, médecin spécialiste, allait être licencié à deux reprises. Les dossiers disciplinaires existent, après une agression contre le surveillant général, il a fait l'objet d'une suspension et a refusé de se présenter devant la commission de discipline à trois reprises, c'est une faute de 4e degré.” Revenant sur les gardes, le DSP a dit : “Le programme des gardes est tracé au niveau de la wilaya, les 2 EPH (Mohamed-Boudiaf et Ibn-Sina) sont dans la même commune, le médecin est au service des établissements de santé, c'est une garde de wilaya, le pôle de chirurgie est au niveau de l'EPH Mohamed-Boudiaf, le spécialiste est au service du malade, là où nous avons besoin d'un spécialiste on fait appel à lui.” S'agissant du pavillon des urgences de l'EPH Ibn-Sina, il fera savoir qu'“il est équipé de l'IRM, de la radio, d'une pharmacie et d'un laboratoire”. “La chirurgie, a-t-il poursuivi, c'est au niveau de l'EPH Mohamed-Boudiaf.”  


B. NACER


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER