Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Journée de sensibilisation sur le diabète à Collo

Un hôpital de jour pour une meilleure prise en charge

©D. R.

À l’initiative du bureau local de l’association Zahra des diabétiques, une journée de sensibilisation a été organisée, ce samedi, à la salle Chullu de Collo sur cette maladie qui connaît une ampleur inquiétante.
Dr D. Bouasla de l’hôpital de Collo s’est longuement penché sur la prévention, le régime alimentaire du diabétique et le rôle des médicaments pris par les diabétiques. Il s’est aussi exprimé sur les effets psychologiques de l’annonce de cette pathologie aux nouveaux diabétiques. En tant que chirurgien, le Dr A. Mécibah s’est étendu sur sa propre douloureuse expérience lorsqu’il est obligé de passer à l’amputation du pied gangréné du diabétique non discipliné. C’était aussi l’occasion pour les diabétiques de s’informer de l’ouverture d’un hôpital de jour, une Maison du diabétique, à Collo qui leur sera de grande utilité pour un meilleur suivi des malades. Dr H. Chelghoum, le médecin-chef de la Maison du diabétique, dira que le diabète pousse les gens à mieux suivre leur santé en effectuant des bilans de santé réguliers.
Alors que M. Bouhadja, directeur de l’EPSP, fera savoir que des formations sont prodiguées aux médecins et aux paramédicaux dans la prise en charge des diabétiques tout en annonçant l’arrivée incessante d’un médecin interniste pour une meilleure efficacité du suivi. Deux diabétiques parmi l’assistance ont été cités pour l’exemple et ont apporté leur témoignage. L’un, âgé de 77 ans, est atteint de cette pathologie depuis 42 ans mais vit normalement avec parce que très discipliné alors que l’autre, âgé de 65 ans, atteint depuis 20 ans mais souffrant d’une multitude de complications, amputé des orteils et usant de béquilles pour marcher parce qu’indiscipliné. Nacer Touta, le responsable local de cette association, a évoqué le cas des diabétiques non assurés, interpellant les autorités locales à se pencher sur leur cas tout en sollicitant un bus pour le transport des diabétiques vers l’hôpital de jour qui se trouve à 7 km de la ville de Collo.

A. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER