Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Aménagement des routes à Souk Ahras

Une enveloppe de 200 milliards de centimes consentie

© D. R.

Dans le cadre du désenclavement et de l’amélioration du cadre de vie des habitants de la bande frontalière, une enveloppe financière de 200 milliards de centimes a été allouée pour l’ouverture des routes.
À cet effet, le wali M. Abbès Badaoui accompagné des autorités civiles et militaires de la wilaya ainsi que des directeurs de l’exécutif s’est rendu dernièrement dans la localité d’El-Krouma dans la commune de Sidi Fredj où il a donné le coup d'envoi des travaux de réalisation du chemin reliant Aïn Sayad et Baloumi via El Krouma sur une distance de 8 km pour un montant de 46 982 628 DA. Ce chemin confié à une entreprise locale doit être réalisé en 8 mois et permettra de désenclaver plus de 250 familles. Le projet d’entretien et d’aménagement des routes de la bande frontalière algéro-tunisienne concerne 5  communes, à savoir Aïn Zana, Khedara, Heddada, Ouled Moumen et Sidi Fredj sur une distance de 121 km pour un montant de 200 milliards de centimes. La première tranche du programme lancée mardi dernier s’étale sur 41 km pour un montant de 40 milliards de centimes.
Sur les lieux le premier responsable de la wilaya a déclaré que la priorité pour concrétiser cet énorme projet sera donnée aux entreprises des travaux publics locales. Ces dernières devront conjuguer leurs efforts pour achever les travaux dans les délais prescrits. Il a annoncé que d’autres défis importants attendent la wilaya, notamment le désenclavement des zones déshéritées, le dédouanement des voies à partir d’El Meris jusqu'à El Megfel, à la limite de la wilaya de Guelma. Concernant le problème de l’eau, M. Abbès Badaoui a donné comme date butoir deux mois pour que les habitants des 26 communes que compte la wilaya soient approvisionnés 24h/24 en eau potable.
Il a affirmé que tous les points noirs ont été recensés, des stations de refoulement et de pompage seront installées. L’important dans cette opération reste le transfert des eaux à partir de la wilaya d’El Tarf. Une fois toutes ces opérations achevées le citoyen verra couler cette précieuse denrée qu’est l’eau 24h/24 dans ses robinets.


Farroukhi Hocine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER