Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Secteur de la formation professionnelle à Béjaïa

Une vingtaine de nouvelles spécialités introduites

8 621 places pédagogiques seront ouvertes dans les CFPA et INFSP de la wilaya de Béjaïa. © D.R

Elles seront lancées lors de la session de février prochain.

Une vingtaine de nouvelles spécialités viennent d’être introduites dans le secteur de la formation professionnelle, lesquelles seront lancées lors de la session de février prochain. Selon la direction de la formation professionnelle de la wilaya de Béjaïa, 8621 places pédagogiques seront ouvertes, le 23 février prochain, dans les différents CFPA (centres de formation professionnelle) et à l’INSFP (Institut national spécialisé de la formation professionnelle). 

À travers ces nouveaux métiers, la direction de la formation professionnelle espère répondre aux “aspirations des jeunes”, plus singulièrement aux “exigences du marché local du travail”, d’où leur introduction pour la première fois. On compte parmi ces nouvelles spécialités, pour prétendre au niveau de technicien supérieur (TS), l’installation des équipements de froid et climatisation ; conducteur de travaux bâtiment aux CFPA de Beni Maouche et de Bordj Mira ; contrôleur de la qualité dans l’industrie agroalimentaire au CFPA de Sidi Aïch ; informatique et bases de données, télécommunications au CFPA d’El-Kseur ; informatique et réseaux à l’INSFP de Béjaïa, fromagerie au CFPA d’Ifri Ouzellaguène ; hôtellerie, restauration et production culinaire au CFPA de Lota à Souk El-Tenine ; ramandage et traitement des produits de la pêche au CFPA de Melbou ; étude en charpente métallique au CFPA d’Akbou ; efficacité énergétique, automatismes industriels, arboriculture à l’INSFP de Sidi Aïch ; gestion et recyclage des déchets, géométrie de programme au CFPA Bordj Mira ; fabrication de papier carton, éducateur des jeunes enfants au CFPA d’Ouzellaguène. 

Pour rappel, l’innovation qui a été introduite au cours de cette nouvelle session est la transformation de trois CFPA en INSFP. Cela portera à cinq leur nombre dans la wilaya : le CFPA de Bordj Mira, qui abrite les spécialités bâtiment et travaux publics ; le CFPA d’El-Kseur, spécialisé dans l’informatique et la sérigraphie ; le CFPA d’Akbou, qui offre des formations dans des spécialités de l’industrie électronique, l’électricité, le textile, etc. 
Les INSFP dispenseront des formations de niveau supérieur : technicien supérieur en l’occurrence.

Il y a lieu d’indiquer en outre que sur les 8621 places pédagogiques disponibles, 3716 places seront dédiées à la formation qualifiante, 2800 à la formation par apprentissage, 1400 à la formation résidentielle et 250 à la formation passerelle. Cette dernière, qui regroupe une dizaine de spécialités, est destinée à ceux qui veulent “améliorer leurs compétences et passer à un niveau supérieur”, a-t-on expliqué. À ces formations s’ajoutent d’autres qui seront proposées en cours du soir (1200 places) et d’autres conventionnées avec des associations locales (455 postes), surtout dans le secteur de l’agriculture.

 

 

 


M. Ouyougoute



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER