Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Événement Auto

LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES COMPTENT LE GENERALISER

Détecteur de fatigue : une merveille qui sauve la vie

La généralisation de cet équipement de sécurité réduira de 10% les accidents mortels, d’autant que la fatigue figure parmi les causes des sinistres sur les routes dans un accident sur trois.

C’est au courant des années 2000 que les premiers avertisseurs de fatigue ont vu le jour. “Il ne s’agissait pas vraiment de détecteurs de fatigue dans le sens où le système ne se contentait que d’afficher un avertissement au tableau de bord au bout de deux heures de conduite ininterrompues”, avertissent les experts. En effet, la durée de conduite de deux heures correspond aux recommandations habituellement émises par les différentes instances en charge de la sécurité routière en Europe et aux USA. Avec la démultiplication des systèmes électroniques embarqués, on a vite assisté à la démocratisation des détecteurs de fatigue. Si certains véhicules affichent “une tasse de café”, signifiant une halte, d’autres, en revanche, affichent l’option “Attention Assist”, alors que plusieurs constructeurs ont recouru à un détecteur de fatigue analysant les mouvements du conducteur sur le volant. Ce dernier système prend en compte des données secondaires comme la vitesse du véhicule, l’heure, l’actionnement des clignotants ainsi que les réglages de la climatisation. “Le détecteur de fatigue analyse le comportement du conducteur, pendant le premier quart d’heure de conduite et dès que le véhicule circule au-dessus de la vitesse de 65 km/h environ. Le système est donc majoritairement destiné à prévenir la fatigue sur autoroute. Lorsque le système détecte une différence importante par rapport aux premières minutes de conduite ou lorsque le conducteur est au volant depuis plus de 4heures, le système déclenche alors une alerte visuelle et sonore afin d’inciter le conducteur à faire une pause”, analysent encore les spécialistes. Mais, depuis quelques années, des constructeurs ont inventé le Driver Alert Control ou encore Alerte Attention Conducteur, et ce, en utilisant la caméra multifonctions logée derrière le rétroviseur intérieur pour analyser le comportement du véhicule. “Cette caméra permet habituellement de proposer un nombre important d’aides à la conduite telles que l’alerte de franchissement de ligne, le freinage d’urgence autonome en ville, la reconnaissance des panneaux, la commutation automatique entre les feux de croisement et les feux de route. Un calculateur analyse en permanence les images en provenance de la caméra, en particulier la variation de la position du véhicule par rapport au marquage au sol. Lorsque le système détermine que le véhicule louvoie, il déclenche alors une alerte au niveau du tableau de bord”, expliquent les experts. Quid des recommandations aux usagers pour éviter les coups de fatigue ? Selon une récente étude menée en France, “les vacances et les week-ends prolongés sont souvent accompagnés de longs voyages en voiture et la fatigue pourrait être la principale source d’accident sur autoroute”. Selon cette étude, il ne faut jamais lutter contre le sommeil et quand la fatigue se fait sentir, il est recommandé de s’arrêter à la première aire d’autoroute. Aussi, faire des pauses vous permettra de boire, de manger un morceau et de vous étirer. Mieux, il faudra penser à bien dormir avant de partir pour éviter les coups de fatigue à répétition le lendemain. “Il faut éviter de prendre la route à certaines heures de la journée propices à l’endormissement : entre 13h et 16h, au moment de la digestion, et entre 2h et 5h, la nuit. Il est ainsi recommandé de s’arrêter de conduire avant minuit et de ne pas reprendre le volant avant 6h du matin”, note la Sécurité routière. Du reste, le partage de la conduite est très conseillé.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER