Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

LE DIRECTEUR TECHNIQUE CHARGÉ DES VALIDATIONS À PARROT FRANCE, A LIBERTE

Joachim Suret : “Le marché algérien doit s’ouvrir davantage”

“L’Algérie est un marché à fort potentiel en termes de nouvelles technologies embarquées. Les concessionnaires que j’ai rencontrés à Alger sont demandeurs de nos solutions Parrot, que ce soit dans l’Asteroid ou l’Asteroid smart. Je suis là pour découvrir le marché et visualiser la différence des véhicules en termes d’ergonomie et des besoins immédiats et futurs.” C’est ce qu’a déclaré Joachim Suret, directeur du département technique et des validations des produits chez Parrot France, dans un entretien accordé à Liberté. Citant l’exemple de Hyundai Motor Algérie (HMA-Cevital), notre interlocuteur dira que les modèles premium de cette marque, comme Sonata et i-40, ont été dotés, lors de ce salon, de ces tablettes smart sans difficulté. Ce qui permet à HMA-Cevital de proposer des véhicules équipés de nouvelles technologies Parrot qui offrent à la fois la sécurité et le confort aux automobilistes. Après, d’autres modèles nécessitent un effort complémentaire pour adapter nos produits. En ce sens, M. Suret avoue que “plusieurs types de véhicules vendus en Algérie ne correspondent pas aux plates-formes de ceux vendus ailleurs. Du coup, les concessionnaires algériens sont très intéressés par les solutions qu’on pourrait leur apporter afin d’équiper leurs véhicules”. C’est cette valeur ajoutée que Parrot voudrait apporter. L’étude de marché étant faite, Parrot cherche à interfacer la technologie portative avec le véhicule, sachant qu’actuellement les seuls kits portatifs sur les voitures se limitent aux auxiliaires, les USB et le bluetooth. Ainsi, l’objectif à long terme de Parrot France, en coopération avec son représentant Confec-Algérie, que préside Yacine Hadj Saïd, est de retrouver, dira M Suret, “toutes les applications que nous utilisons sur notre téléphone portable (plate-forme Android) dans notre voiture à l’aide du seul procédé vocal pour la sécurité du conducteur. Le tout, avec une rare facilité d’utilisation”. Abordant le GPS, notre interlocuteur révélera qu’il s’agit “d’un projet d’une grande importance qu’on développe avec Confec-Algérie. Nous sommes, pour le moment, sur le projet et les choses avancent. Cela prendra du temps, certes, mais on concrétisera la chose. Après, si on ramène un GPS, il faut qu’il soit fonctionnel, et un GPS qui ouvre des marchés pour les entreprises et le tourisme, car il s’agit d’un GPS pour la navigation routière. Pour le moment, on ne peut pas avancer de date, mais on l’aura, même à 70%”. Interrogé au sujet des drones, notamment dans le secteur de l’agriculture, M. Suret a indiqué que “cet outil révolutionnaire est désormais mis au service du produit agricole en qualité de produit pointu. Pas seulement, le drone intervient dans l’aménagement du territoire et la reconnaissance des lieux pour des besoins strictement professionnels. Après, il y a des petits drones et à faible survolée qu’on utilise pour le tourisme, avec des périmètres et des distances limitées. Concernant son déploiement, cela dépend des entités de chaque pays”. Autre volet abordé, le casque Parrot. M. Suret dira tout de go : “Pour développer ce produit élitiste, il faudra des diffuseurs. Une chose est sûre, je repars en France avec une totale satisfaction du travail de notre partenaire en Algérie et l’espoir de développer Parrot sur un marché appelé à s’ouvrir davantage sur le monde.”


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER