Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Événement Auto

IL S’EST FÉLICITÉ DU PARTENARIAT AVEC SOVAC

Luca de Meo dévoile les futures ambitions de Seat en Algérie

© D.R

Pour Luca de Meo, Seat a commencé à montrer des signes forts de croissance, tant pour la marque que pour le groupe Volkswagen qui prend le rôle principal dans un projet multimarques en Algérie, d’une part, et constitue la vitrine de développement en Afrique du Nord, d’autre part.

Le président de Seat, Luca de Meo, a considéré, lors de la conférence annuelle qui s’était déroulée à Martorell (Barcelone), en Espagne, qu’en “Afrique du Nord, où Seat mène la mondialisation du groupe Volkswagen stratégie, et qui constitue l’un des points forts dès le début des opérations d’assemblage final pour Arona, Leon et Ateca à Sovac Production, dans la région algérienne de Relizane que les trois modèles ont vite rejoint Ibiza, apportant le nombre de modèles assemblés dans cette usine exclusivement pour le marché algérien à quatre”, d’une part, et que “les ambitions de Seat sont intactes pour aller encore plus loin dans le projet industriel avec le groupe Sovac”. 
Aux yeux du patron de Seat, la zone des achats est fortement et étroitement impliquée dans la mise en œuvre de stratégies en termes de projets dans les pays de l’Afrique du Nord, comme l’Algérie. Selon lui, il s’agit d’identifier et d’évaluer les nouveaux fournisseurs locaux, tout impliquant davantage les fournisseurs actuels dans ces projets. “L’Algérie est un marché-clé pour Seat. En juillet 2017, une usine a été ouverte dans la ville de Relizane pour l’assemblage de plusieurs modèles du groupe Volkswagen, avec l’objectif d’assurer et d’augmenter les ventes dans le pays. De plus, en 2018, de nombreuses activités ont été réalisées avec les fournisseurs locaux et internationaux potentiels intéressés par la fabrication de parties en Algérie”, dira encore Luca de Meo. Évidemment, l’Algérie étant considérée comme la vitrine du groupe Volkswagen en Afrique du Nord, Seat a commencé à montrer des signes forts de croissance, tant pour la marque que pour le groupe Volkswagen. Selon les données avancées lors de cette conférence, cela était essentiellement dû à l’usine de Relizane où l’entreprise prend le rôle principal dans un projet multimarques. Devant les premiers responsables du groupe allemand, Luca de Meo s’est félicité du “succès obtenu en Algérie, sachant que le groupe a désigné Seat pour diriger la direction régionale de l’Afrique du Nord pour toutes ses marques, aligner sa stratégie avec les plans de la société pour augmenter ses revenus et ses activités industrielles dans la région”. Il dira que “Seat a pris en charge la responsabilité d’identifier les synergies et renforcer les accords de collaboration avec les autres entreprises”. Pour sa part, Erdem Kizildere, responsable de la globalisation stratégie de la marque ibérique, a rappelé que Seat a assemblé 22 000 unités en 2018 et a livré 18 500 unités en 2018, ce qui fait de Seat la première marque du groupe Sovac qui avait assemblé 53 000 unités durant la même année pour les marques Audi, Seat, Skoda et Volkswagen (VU et VP). “Oui, nous avons des objectifs et nous avons des ambitions en Algérie. On doit avancer avec la connaissance du marché et évaluer toutes les étapes, comme on devra se préparer pour travailler avec des opérateurs locaux”, a déclaré Erdem Kizildere, lors d’une rencontre dédiée à la presse algérienne à Martorell. Ce dernier a affirmé qu’“en termes d’industrialisation, on a travaillé avec le groupe Sovac et nous sommes en train de travailler avec le groupe Volkswagen pour aller vers d’autres étapes. Tout cela fait partie de notre planning pour arriver aux standards de qualité du groupe”. Pour Erdem Kizildere, “l’industrialisation est un processus qui demande du temps, du savoir-faire et de la formation. Je peux vous dire que, pour le moment, on avance bien en Algérie et je vous rassure qu’on arrivera à accomplir tous les timings fixés avec notre partenaire Sovac”. Présente à la conférence, Rosa Mansouri, responsable relation presse à Sovac, a rappelé que Sovac Production s’était fixé, dès le départ, le principe de respecter le cahier des charges, et ce, en passant par la phase du SKD, suivie de celle du MKD pour arriver à la phase finale du CKD. Concernant l’évolution de la marque dans le monde, le vice-président chargé des finances et membre dirigeant de la marque Seat, Holger Kintscher, a révélé que Seat a réussi une année historique en 2018 avec un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros, soit avec une progression de 4,7% par rapport à l’année 2017, représentant 1% du PIB de l’économie espagnole, une performance de 33% par rapport à l’année 2014, soit un bénéfice net de 1 360 euros par véhicule, sachant que Seat a vendu, en 2018, 518 000 unités. Plus grand exportateur (80% de la production) et premier investisseur dans l’industrie en Espagne, Seat a également investi 5,7% du chiffre d’affaires et 1,2 milliard d’euros dans la recherche et le développement, soit 4 milliards d’euros depuis 2014. Selon Holger Kintscher, Seat a réalisé, grâce à sa stratégie de développement, 2,2% du chiffre d’affaires du groupe Volkswagen, ce qui est considérable.


F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER