Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

NOUS L’AVONS TESTÉE EN VERSION 1,6L ESSENCE À 117 CH

Mitsubishi confirme la montée en gamme de la New Lancer EX

Tout y est, ou presque, dans cette berline. Aussi impressionnant, son bloc moteur de 1,6l Mivec à 117 ch étonne les érudits des routières.

Testée sur un trajet de 450 km, entre autoroute, routes nationales et chemins communaux, la New Lancer EX a confirmé, au vu de ses rendements, sa tenue de route et son agrément de conduite en toutes conditions, la montée en gamme du constructeur japonais, Mitsubishi. Le confort y est, offrant des espaces généreux dignes d’une berline familiale et d’affaires, autant qu’elle déclinait une sécurité maximale. Et si sur l’autoroute, New Lancer EX nous impressionne par sa consommation en carburant, puisqu’elle affiche au tableau 990 km d’autonomie (120 km après le plein !), sur les virages de Yakouren (Tizi Ouzou), d’Adekar et d’El-Kseur (Béjaïa), cette berline bouffe la route, avec zéro inclinaison sur les virages dangereux (forces centrifuges exagérés des virages et de chicanes), et ce, contrairement à ses concurrentes. Bien chargée pour la circonstance, c’est  la veille de l’Aïd que New Lancer EX a répondu à nos attentes en matière d’essais dynamiques. Un moteur 1,6l Mivec (en essence) à 117 ch, associé à une boîte de vitesse manuelle à 5 rapports, lui conférait une tenue de route irréprochable. Il est vrai que la bagnole était dans son fief, sachant que la région de Kabylie constitue un véritable fief pour la marque Mitsubishi, notamment reconnue pour la solidité, la rigidité, le confort et la longévité de ses modèles. Sa silhouette attirait les regards des passants et des automobilistes. Alliant des traits de sportivité, avec une calandre bien relevée et ramassée au niveau du logo Mitsubishi, et de sobriété, la New Lancer EX joue dans la cour des grands grâce à un design revisité, marquant ainsi une rupture avec l’ancienne génération et qui avait fait ses épreuves en Algérie. Très stable, grâce à son empattement rallongé, mais aussi à ses roues en alliage de 16 pouces, associé à des trains avant et arrière renforcés, la New Lancer EX procure une totale sécurité. Il faut savoir que cette voiture embarque cinq éléments de sécurité, et des plus importants, à savoir l’ABS, l’EBD, l’AFU, les airbags, les barres stabilisatrices et les antibrouillards. Avec une malle très généreuse (près de 400 litres), des espaces de rangement tout au long du plancher, la New Lancer EX est dotée de la climatisation, d’un poste autoradio, associé à des fiches Jack, d’un ordinateur de bord multifonctionnel, de quatre vitres électriques, de l’antidémarrage et du verrouillage centralisé. Côté tarif, la finition testée est au prix de 1 790 000 DA (TTC). Verdict : avec le rapport qualité perçue/prix/équipements, Mitsubishi confirme sa montée en gamme avec New Lancer EX.

F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER