Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Événement Auto

LES ESSAIS INTERNATIONAUX ONT EU LIEU EN Allemagne ET EN Italie

New Mini-Countryman JCW : un bolide nommé grandeur

Le Mini-Countryman Acte II John Cooper Works (JCW) a obtenu 5 étoiles aux tests Euro NCAP, avec un niveau de protection des adultes de 90%, de 80% pour les enfants, de 64% pour les piétons et de 51% pour la sécurité active. Avec plus de 500 000 ventes depuis 2010, le Crossover rassure encore les fans des bagnoles gâtées par les évolutions. Place au test-drive et aux… fortes sensations.

Le Mini-Countryman Acte II John Cooper Works (JCW) délivre, dans sa version 2.0L, 231 Ch. Rien que ça ! Pour un bolide, il faudra bien commencer par les sensations, plutôt par les impressions à chaud. Et c’est à Munich que nous prenons la route vers les Alpes, aux pics montagneux de l’Italie, en passant par la frontière de l’Autriche et ses autoroutes aux vitesses illimitées. La boucle, en aller-retour étant de 850 km, on a eu toute latitude de trouver les qualifiants, les superlatifs, les gâteries, la modernité, l’agilité et j’en passe. Dès le démarrage, l’agilité s’invite à bord de cette croquante bagnole, revisitée après un success-story de la version Break-Clubman. Son bloc moteur associé à une BVA à 8 rapports, le New-Mini Countryman a bien mérité ses nouvelles dimensions, passant à 4,229 mètres de longueur, 1,822 m de largeur et 1,557 de hauteur. Ces quelques centimètres de plus, le conducteur du New Mini-Countryman les accueille aussi bien dans l’assise (20 centimètres de plus dans l’habitacle) que dans l’agrément de conduite (malgré son poids 1 600 kilos), sachant que son empattement, rallongé de 75 millimètres, aura davantage un rôle à jouer aux côtés des jantes en alliage de 18 et 19 pouces. Ces choix stylistiques lui confèrent une personnalité hors du commun, notamment avec une calandre resserrée, des feux moins ovales et horizontaux, un décrochement de la vitre de custode qui épaissit la partie arrière du toit, non sans garder son emblème au milieu du capot pour conserver jalousement tout son ADN d’une “bagnole BCBG”.

La légende s’approprie les meilleures technologies
On retrouvera les mêmes sensations sur le New Mini-Countryman dans sa version 2.0L à 192 Ch. Soit un gain dans la puissance de 14 Ch en Cooper JCW et de 2 Ch en Cooper-S.
Bien évidement avec des éléments en commun, comme un écran de 8,8 pouces, l’alerte de collision, l’appel d’urgence ajusté à côté du rétroviseur, un accoudoir central avant, le GPS, le Bluetooth, les antibrouillards, les phares et essuie-glaces automatiques, le freinage automatique en ville, le régulateur-limiteur de vitesse, le démarrage sans clé, les commandes audio au volant, avec une différence, à savoir le radar de recul sur Cooper et la caméra de recul sur Cooper-S.
Après, n’est pas passionné du Mini-Countryman qui veut, bien que ce produit ait gagné la confiance de plus 500 000 fans depuis 2010. C’est là aussi que BMW a misé gros pour passer au cap d’un Crossover, pas plus germanisé qu’on doutait. L’histoire retiendra bien que le Countryman, sorti en 1960 sous la bannière Austin, a gagné en notoriété après 50 ans avant d’entrer dans la légende. Aujourd’hui, Mini-Countryman est passé au cœur de la prestigieuse marque allemande BMW qui joue dans la cour des grands en plaçant ce SUV urbain dans le segment C.
Un travail en profondeur qui a fini par payer, d’autant que le Mini Countryman a été développé sur la même plateforme UKL-2+, c’est-à-dire sur la même que celle de BMW X1 et Série 2 Active Tourer pour retrouver des motorisations puissantes basées sur le Twin-Power, disponibles en transmission intégrale ALL-4 pouvant transmettre 100% de la puissance à l’avant comme à l’arrière.

Esthétiquement vôtre…
BMW a misé sur zéro compromis en termes d’esthétique sur le Mini-Countryman. Pour preuve, on constate une rupture de certains codes avec sa devancière, ajoutant une belle dose d’agressivité et de muscles visibles pour affirmer à la fois sa sobriété, sa robustesse et sa sportivité. Même si le toit flottant, le pare-brise vertical, les surfaces vitrées de taille réduite et les porte-à-faux très courts sont maintenus, il n’en demeure pas moins que l’identité visuelle du Mini cible une homogénéité de son ADN anglais.
En revanche, à l’intérieur, la planche de bord demeure très sobre, arborant ses aérations rectangulaires, non sans créer une “mosaïque artistique”, un pléonasme justifié, sur cette partie centrale qui recèle un mélange de formes, de matières de haute facture, un patchwork de lumières au tableau de bord, sur la planche de bord, mais également sur les portières. Résultat : la finition sent parfaitement le Premium et un sans-faute sur la qualité des matériaux.
On citera, entre autres, une banquette arrière coulissante sur 13 cm au dossier rabattable 40/20/40 et qui permet de bénéficier d’un espace de 1 390 litres, soit 220 litres de plus qu’auparavant, un affichage tête haute couleur, un hayon à commande électrique et un nouveau système multimédia avec écran de 8,8 pouces, la navigation, les services connectés et une panoplie d’applications Mini Country Timer (MCT).
De quoi taquiner, voire menacer la concurrence sur ce segment qui fait rage en Europe notamment.

Que de performances sur la route…
On quitte Munich. Sur les routes de la Strada Della Val Badia, à la frontière italienne, on met les gaz. Avec mon confrère Chaouki Mohamed Allek, on n’a pas lésiné un seul instant à solliciter les options dédiées aux aides à la conduite. Sur ces sentiers battus, le modèle Cooper s’est bien accroché, négociant ses virages dangereux et ses montées oscillant entre 10 et 15% de déclinaison.
Sans “risque ajouté”, on sollicitera également la transmission 4 roues motrices en reprenant dangereusement la même courbe, en descente cette fois-ci. Verdict préliminaire, un comportement irréprochable et une résistance sur chemins défoncés et montées infinies menant vers les Alpes de la chaîne montagneuse Alto. D’ailleurs, c’est l’objectif principal de BMW à lancer cet essai en mode Scenic sur le circuit de Kitzbühel.
On n’a rien laissé au hasard sur cet essai dynamique, y compris l’appui sans modération sur le champignon pour faire endurer au New Countryman certains abus de vitesse sur les virages ou encore lever le secret sur la transmission intégrale de type Haldex qui, en condition normale et à 100% du couple, est transmis aux roues avant.
La conduite est très rassurante, mettant à profit également la version All4 sur une chaussée glissante à Alto béni par des torrents de pluies. Le New Mini-Countryman ne trahit pas son ADN délivrant de fortes sensations de conduite.
Que de bonnes prestations après 230 km de route, conférant ainsi un haut niveau de confort et de stabilité et, pour une première, grâce à une suspension pilotée, nous avons eu droit à un choix entre 3 modes de conduite (normal, sport et éco), avec un niveau d’agrément extraordinaire, et ce, même si, par endroits, la consommation mixte est passée à 6,5L/100, notamment sur les performances allant de 6 à 7,5 secondes de 0 à 100 km/h.
Ces performances, nous les avons ressenties sur les bifurcations menant vers Brixen, Bressanone, Bozen et Bolzano. Le péage séparant Modena et Alto dépassé, le New Mini-Country sera mis à rude épreuve sur ces autoroutes d’Autriche où la vitesse est illimitée.
La consommation fera foi, et certains pics d’accélération justifient la gourmandise de cette bagnole. Le test valait le détour, d’autant que ces deux finitions font partie de la nouvelle stratégie de BMW à vouloir gagner de nouvelles parts de marché à l’international, y compris en Algérie où des centaines de fans n’attendent que ça…

De notre envoyé spécial à Munich et Alto : FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER