Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

LA VOITURE A MONTRÉ UN RARE DYNAMISME LORS DE SON ESSAI

Polo Beats : et si c’était la meilleure de son segment ?


Si sa sonorisation du spécialiste Beats décline le parfait, le vrombissement de son moteur, un bloc 1,6l MPI à 90 Ch (essence), associé à une BVM-6R, confère un rare dynamisme et un confort inégalé. Nous l’avons essayée pour vous sur une boucle de 366 km. Place aux sensations. Place à l’essai…

Volkswagen vous le dit ! “Dans toute fête réussie, un professionnel s’occupe d’assurer un son parfait. Sur la route, c’est la nouvelle Polo Beats qui s’en charge. Elle est équipée d’un puissant système audio-beats de 300 watts pour vous offrir une expérience sonore d’une qualité exceptionnelle. Votre plaisir sera non seulement auditif, mais aussi visuel : son inimitable style beats est en effet un véritable atout esthétique.” Mais dans le bal mécanique, un professionnel s’occupe également d’assurer l’efficience, la sécurité, le confort et la connectivité. Dès la prise du volant pour tenter l’aventure en Kabylie, nous avions eu cette nette impression que cette bagnole voudrait quitter son statut d’outsider pour jouer dans la cour des grands. Alors, petite Golf ou grande citadine polyvalente qui talonne les routières ? Ces points forts, nous le ressentirons dès que nous quittions Dar El-Beïda et ces immenses embouteillages pour laisser place aux sensations. Avec une moyenne qui oscille entre 4,5 à 5,5 litres/100 km, la Polo Beats confère une tenue de route très exigée au point où l’on s’interrogeait, légitimement, “si cette bagnole n’était pas la meilleure de son segment ?”. Dotée d’un régulateur de vitesse qui nous permet une meilleure conduite sur l’autoroute de Tizi Ouzou, la Polo Beats ne passait pas inaperçue avec ses feux du jour à Led. Très attrayante grâce à ses bandes décoratives qui la rendent unique en son genre, ses rétroviseurs extérieurs qui forment un contraste coloré avec la carrosserie et les jantes Torsby en alliage léger de 16 pouces qui ajoutent une touche sportive, la Polo Beats est un véritable nectar de technologies. Du côté de l’habitacle, on est agréablement surpris par son système audio, son ambiance garantie par le design intérieur, ses appuie-têtes merveilleusement ajustés et le charme du design Beats, la Polo Beats un confort d’assise et fait des envieux. Bien enveloppés par ses sièges sport haut de gamme à l’avant, son logo Beats, un volant multifonctions gainé cuir et un système de surveillance périmétrique Front Assist avec fonction de secours en ville et la reconnaissance des piétons, la Polo Beats nous a offert des moments forts jusqu’à la capitale du Djurdjura. Nous quittons Oued Aïssi pour emprunter la route de Thakhoukht. La circulation automobile devient de moins en moins dense et nous entamons un essai dynamique sur ces virages qui serpentent le site paradisiaque du barrage de Taksebt. C’est là que nous sollicitions le contrôle électronique de stabilisation ESP avec ABS, ASR, EDS et MSR. Avec des pics de 90 et 110 km/h par endroits (sans risque ajouté !), nous appuyons sur le champignon pour effectuer des dépassements, allant d’un simple dépassement d’un véhicule jusqu’à des files de 4 à 7 véhicules à la fois. La Polo Beats répondait sans peine, même si la consommation a atteint la moyenne de 6,5 litres/100 km, d’autant que nous entamons les chemins qui montent pour atteindre les 1 200 mètres d’altitude de Aïn El-Hammam. En négociant ces virages très serrés et dangereux, la Polo Beats a impressionné plus d’un. Ses reprises instantanées nous conféraient cette assurance à aller encore plus loin pour solliciter son dynamisme. Autant elle négociait ces virages à des vitesses qui donnent le tournis, autant elle se défendait assez bien sur ces infinies altitudes. Sur la descente humide reliant Ath-Yenni à Yatafène, la Polo Beats a également été mise à rude épreuve. Son comportement ne ressemblait guère à une citadine, surtout que des couches de brouillard nous rendaient, souvent, la tâche délicate pour aller au bout de notre logique, à savoir défier la Polo Beats à montrer son endurance d’un véhicule solide. Coup de cœur des curieux ? L’aide au stationnement avant et arrière, avec un Park Assist qui réalise des merveilles tant en ville qu’en montagne. Au total, ce sont près de 20 curieux que nous avons invités à monter à bord de la Polo Beats pour assister au test du Park Assist. Tant à Alger qu’en Kabylie, les passagers qui ont eu à assister à ce procédé de stationnement de la Polo Beats ont bien noté ce système intelligent du groupe Volkswagen. Cette bagnole, au prix de 2 699 000 DA (éligible au crédit automobile), est équipée de 6 haut-parleurs, d’un amplificateur numérique 8 voies et Subwoofer intégré dans le coffre, de la Climatronic, d’un toit ouvrant, d’un accoudoir central, du système Keyless, de 2 entrées USB-Aux, de l’aide au démarrage en cote, d’espaces de rangements, d’un tableau de bord dont la qualité perçue ajoute une touche d’embourgeoisement de cette bagnole et j’en passe. Cependant nous avons eu droit à deux questions des passagers : “Y aurait-il une version en boîte automatique ?” et “y aurait-il une version en diesel ?” À Sovac Production d’apporter, en 2019, les réponses. Quant à l’essai et au verdict de Liberté-Auto: cherchez la réponse dans le titre !


F. B.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER