Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Événement Auto

IL ACCOMPAGNERA LES PROJETS DE RENAUT ET DE PEUGEOT EN ALGÉRIE

Sous-traitance automobile : Sealynx s’installe en Algérie

L’objectif, selon le PDG de Saida, Patrick Coutelier, est de créer en Algérie une unité de production de joints d’étanchéité automobiles à proximité des sites actuels de production de Renault et PSA à Oued Tlélat (Oran).
Le leader mondial de la sous-traitance, en l’occurrence Sealynx International, s’est installé en Algérie à travers sa filiale Sealynx Automotive Algérie. Composée de trois actionnaires, à savoir Sealynx International (29%), la famille Taleb Abdelatif (27%), Palpapro (24%) et le groupe Saïda (20%), cette nouvelle société s’est engagée dans l’utilisation du savoir-faire des pièces produites par Sealynx Roumanie pour Dacia Roumanie pour permettre de démarrer l’activité très rapidement en fournissant l’usine Renault Algérie Production (RAP) à Oued Tlélat et, dans un second temps, l’usine de PSA (Peugeot-Citroën). Le projet consiste à  investir en Algérie des moyens industriels et techniques fournis par Sealynx International afin de transférer, dès 2017, en Algérie l’activité existante aujourd’hui et réalisée à 100% par Sealynx Romania en CKD pour Renault Algérie. Au démarrage, le site est prévu pour fournir l’usine Renault en pièces pour les modèles Sandero et Symbol.
Dans un deuxième temps, l’objectif est d’intégrer rapidement au sein de l’usine créée en Algérie les activités futures pour PSA et d’autres constructeurs automobiles ou poids lourds. Aussi, dès son démarrage, le projet prévoit la production de 500 000 joints pour 1 000 000 en 2018, puis à terme, la production de plus de 2 000 000 de joints pour les usines Renault et PSA en 2021. Selon le PDG de Saida, Patrick Coutelier, “la signature du projet aura lieu prochainement sous la coupe du ministère de l’Industrie et des Mines.
Ainsi, la société est créée en associant deux partenaires algériens pour 51% du capital (Taleb et Palpapro) et Saida, la filiale du groupe GBH pour 20% et Sealynx, filiale du groupe GMD (Groupe mécanique découpage) pour 29% du capital”. Il faut savoir que GMD exerce dans 5 métiers de sous-traitance, à savoir le découpage, l’emboutissage, la tôlerie et tôlerie/intégration, l’injection plastique, la fonderie d’aluminium et le caoutchouc. Fort de 51 sites, dont 2 à l’étranger, le groupe rassemble environ 4000 collaborateurs.
Sa clientèle exerce dans tous les secteurs de l’industrie, mais plus particulièrement le secteur automobile (80% du CA du groupe). Pour la société Palpapro, créée par la famille Belarbi, elle a évolué dans la production pharmaceutique avant de s’investir dans l’automobile. Aussi, la famille Taleb se veut un groupe d’industriels, associé-gérant de la société Joktal, une société algéro-allemande spécialisée dans le domaine de la plasturgie depuis 1999. L’objectif, selon le PDG de Saida, Patrick Coutelier, est de créer en Algérie une unité de production de joints d’étanchéité automobiles à proximité des sites actuels de production de Renault et PSA à Oued Tlélat (Oran). Ainsi, dès 2017, Sealynx Automotive Algérie s’investira dans la finition à travers la livraison des usines Renault et PSA, alors qu’à l’horizon 2018-2020, elle s’implantera définitivement en offrant des kits finis et, dès 2020, Sealynx Automotive Algérie implantera une ligne d’extrusion. L’objectif étant d’arriver, dès 2021, à implanter également une ligne d’extrusion pour les pièces dynamiques pour atteindre 120 emplois directs.

FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER