Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Événement

Du 22 au 28 novembre 2017

Activités du Centre Culturel Algérien à Paris

©D.R.

- Mercredi 22 novembre à 18h30
Dans le cadre de la célébration du 63ème anniversaire du 1er novembre 1954:
Rencontre avec Karim Chaibi autour de son ouvrage «Atlas historique régional: Sétif 1945-1962» (Ed: DALIMEN, Alger)
Textes en arabe et en français
Atlas historique régional : Sétif 1945- 1962- Des massacres à l’indépendance, de Karim Chaibi (éditions Dalimen) est un beau livre de 158 pages, réalisé dans les deux langues arabe et française.
Karim Chaibi, historien-cartographe, est spécialiste de la région de Sétif dont il est originaire. Dans cet ouvrage l’auteur présente les “évènements de 1945 sous un angle inédit. Entre le plateau de Sétif et les montagnes du nord, une guerre de représailles a duré six
semaines et s’est développée sur des territoires souvent méconnus des habitants de la plaine”.
Vente-dédicace du livre à l'issue de la rencontre.

- Samedi 25 novembre à 20h30
Concert avec Rabie Houti Band (entrée 15 euros)

Installé à Montpellier, Rabie Houti, violoniste d’origine algérienne, a rassemblé plusieurs musiciens de Montpellier qui viennent de différents backgrounds, chacun avec une influence personnelle qui ajoute à l’ensemble. La bande a su créer une musique diverse mais
purement méditerranéenne, avec des notes de blues et de jazz qui relèvent le style oriental bien prononcé du violon de Houti.

- Mardi 28 novembre à 18h30
Dans le cadre de la célébration du 1er novembre 1954
Hommage aux déportés algériens de Calédonie et à Monsieur Seddik Taouti.
Rencontre-débat et projection de «Calédonie…ténèbres des bagnes», un film de Abdelkader Mame

Avec la participation de Mustapha Kamal Taouti, fils de Monsieur Seddik Taouti et Jean Marcel Abdala Barreteau, quatrième génération de déportés algérien en Nouvelle-Calédonie.
Cette politique d’éloignement qui visait à protéger la société française des deux rives de la Méditerranée en la «débarrassant» de ses éléments considérés comme indésirables, faisait également partie intégrante d’un projet de colonisation conçu pour l’Algérie et la Nouvelle – Calédonie, de fait les deux seules colonies de peuplement de l’Empire. Les déportations ont concerné les Algériens condamnés de droit commun dont une partie importante sont des condamnés pour leur participation aux insurrections successives en l’Algérie, notamment celle de 1871 lors du soulèvement de Cheikh El Mokrani et Cheikh El Hadda
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER