Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Dunga

“C'est trois ans de travail !”

Le bon match réussi par les Brésiliens contre le Chili en 8e de finale du Mondial-2010 (3-0) représente “trois ans de travail”, a insisté Dunga, le sélectionneur, qui a patiemment imposé ses choix de joueurs et sa tactique.

Êtes-vous content de votre équipe ?
Dunga : Nous devons toujours nous améliorer, dans tous les secteurs de jeu, mais c'était un très beau match, le Chili a très bien joué, vite, ils faisaient des bonnes passes, mais le Brésil a gardé le contrôle du match.
   
On vous a vu très calme sur le banc, au contraire de Marcelo Bielsa (entraîneur du Chili). Qu'est-ce qui vous rend serein ? 
La qualité des joueurs me permet d'être calme, ce groupe se construit depuis trois ans, il bouge peu depuis deux ans.
Avec les joueurs, on se comprend en quelques mots, ils savent où ils doivent aller, ce qu'ils doivent faire. Le joueur brésilien est très mature, ils comprennent vite ce dont je veux les convaincre. Si le Chili concentrait sa défense sur le milieu, Kaka allait sur les ailes, permutant avec Robinho et perturbant la défense. Mais ce que vous avez vu aujourd'hui, c'est trois ans de travail, et le match d'aujourd'hui est déjà derrière nous, il faut penser au suivant.
   
Justement, c'est un classique contre les Pays-bas qui vous attend. Que pensez-vous de cette équipe ?
Il faudra, comme aujourd'hui contre le Chili, jouer vite. Les Pays-Bas, nous savons que c'est une équipe très difficile, très habile techniquement, qui pratique un jeu ressemblant au football sud-américain, avec d'excellents joueurs.
C'est un pays de tradition footbalistique, nous devons être   préparés.