Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

L’Afrique fait mieux que l’Asie

L’Amérique du Sud en force

L'Amérique du Sud domine le Mondial 2010 avec quatre équipes en quart de finale contre seulement trois européennes et le Ghana, dernier représentant de l’Afrique, qui espérait faire mieux à “domicile”. Ce n'est plus la Coupe du monde mais la Coupe Mercosur ! Le Marché commun regroupant l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay a l'occasion de réussir un grand chelem inédit, quatre ans après que l’Europe a placé quatre équipes en demi-finales (Italie, France, Allemagne et Portugal) en Allemagne. Le Brésil et l'Uruguay partiront plutôt favoris face respectivement aux Pays-Bas et au Ghana, mais le Paraguay, parvenu pour la première fois de son histoire en quart de finale, n’aura pas les faveurs des pronostics contre l’Espagne. Enfin, le duel Allemagne-Argentine, qui s’affronteront dans le quatrième quart, s'annonce très indécis.
“Le football sud-américain a énormément progressé, il y a de bons joueurs et les fédérations font du bon travail autour des équipes nationales”, note Dunga, le sélectionneur brésilien. Diego Maradona, son homologue argentin, estime que ces progrès proviennent notamment du mode de qualifications de la “zone Amsud”, un championnat à dix équipes très relevé. Le cinquième représentant de la Conmebol (la Confédération d'Amsud), le Chili, n'a été éliminé que par une équipe de la même zone, le Brésil. L'Afrique, dans son ensemble, a plutôt raté le Mondial pour la première fois organisé sur son continent. Le Cameroun, arrivé au son du clairon, (“On peut gagner la Coupe du monde”, disait le capitaine Eto'o), a été éliminé le premier, l'Algérie et le Nigeria n'ont marqué qu'un point, et l'Afrique du Sud est devenue le premier hôte à ne pas franchir un tour...
La Côte d'Ivoire est tombée les armes à la main, éliminée par le Brésil et le Portugal.
Après l’élimination de ses Bafana Bafana au premier tour, le public sud-africain a opéré un transfert sur les Black Stars, et même les membres du comité local d'organisation (LOC) oublient toute neutralité. Ils s'affichent en supporteurs du Ghana, qui portera les couleurs de tout un continent contre l'Uruguay, pour tenter de devenir le premier pays africain à atteindre le dernier carré. L'Europe n'est pas pour autant passée à côté du Mondial, elle peut encore placer trois de ses représentants en demi-finale, mais la faillite de certaines équipes a été spectaculaire. La France, vice-championne du monde, a terminé dernière de son groupe, et son équipe s'est ridiculisée sous les yeux du monde entier avec une grève de l'entraînement des joueurs. L'Italie, tenante du titre, n'a pas fait beaucoup mieux en terminant dernière de son groupe derrière la Nouvelle-Zélande, avec sa génération 2006 vieillissante. Parmi les autres “grands” européens, l’Angleterre s'est effondrée contre l'Allemagne en 8e de finale (1-4) et Cristiano Ronaldo, en petite forme, n’a pas pu emmener le Portugal au-delà des huitièmes, se cassant les dents sur l'Espagne (0-1). Enfin, si l'Asie a disparu des quarts, elle a placé deux pays en 8e de finale, le Japon et la Corée du Sud, ce qui n'était arrivé qu'une fois, quand ces deux nations co-organisaient le Mondial-2002. Et la Nouvelle-Zélande a porté haut les couleurs de l'Océanie en repartant certes éliminée, mais invaincue.