Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Idriss Jazairy, "chef d'orchestre" à Dubaï

Le "Centre de Genève" lance son cycle «Droits de l’Homme-Médias»

D.R.

Le "Centre de Genève" pour la promotion des droits de l'homme et le dialogue global (Centre de Genève) a organisé une session de formation à Dubaï, du 10 au 13 juillet 2017,  pour une dizaine de journalistes émiratis. Un programme haut de gamme dont l’intitulé annonçait d’avance l’urgence de sa mise en œuvre, et  l’importance de sa concrétisation. "Renforcer le rôle des journalistes dans la promotion des droits de l'Homme" a été ainsi l’axe de cette formation. Un sujet d’une actualité criarde. L’enthousiasme affiché par les journalistes participants (membres de l'Association des journalistes des Emirats arabes unis) a été la meilleure illustration. Ils avaient en face d’eux une pléthore de professionnels de haut niveau, et dont les compétences sont reconnues à l’échelle internationale. Spécialisés dans les domaines des droits de l’Homme,  l’humanitaire, et les médias, les formateurs ont amplement contribué au succès de ce programme.  L’occasion pour les journalistes de renforcer leurs connaissances sur les questions des droits de l’homme et les questions juridiques connexes. 

Dès le premier jour, jeudi 10 juillet, le ton était donné avec l’allocution de bienvenue de S. E. Idriss Jazaïry, Directeur Exécutif du Centre de Genève, qui a insisté auprès des présents de la primordialité de donner de l’importance à cette formation et au contenu élaboré en coordination avec les conférenciers. S.E tout en présentant  les grandes lignes du programme a incité les journalistes à ne pas hésiter de poser toutes les questions possibles, dans l’espoir de sortir de ces rencontres avec une vision plus claire des enjeux actuels dans le monde. L’importance de la maitrise des journalistes de ces sujets en relation avec les Droits de l’Homme ont été plusieurs reprises mis sur la table par les conférenciers. Ce qui avait donné, à plusieurs reprises, des débats très fructueux et denses.

Les conférenciers, de différentes nationalités, et aux parcours professionnels remarquables, se sont présentés devant les journalistes émiratis avec la ferme intention de mettre toute leur énergie pour réaliser ce défi : faire en sorte que les médias locaux soient protégés des manipulations de tous bords, surtout quand ça concerne des sujets en relation avec le monde arabo-musulman. La liste des intervenants est d’elle-même édifiante. Lors des deux premiers jours, tous se sont penchés sur les instruments, et les mécanismes, internationaux des droits de l’homme (les organes de la Charte des Nations Unies et ceux de traités) ainsi que sur des thématiques juridiques qui font l’actualité et sur les systèmes régionaux des droits de l’homme. En plus de S. E. Idriss Jazairy, les conférenciers suivants ont pris la parole : le Dr Pierre Sob, fondateur et directeur du « Horizon Learning Link », et Président de « Africa 21 » ; Kamelia Kemileva, Directrice exécutive de l'Académie de droit international humanitaire et de droits de l’homme de Genève ; le Professeur Osman El Hajje, fondateur du Centre des droits de l'homme de l'Université Jinan et expert indépendant des droits de l'homme ; et le Professeur Mohammed Amin Al-Midani, Président du Centre Arabe pour l'Education au Droit International Humanitaire et aux Droits Humains de Strasbourg,

La troisième journée a été consacrée essentiellement à la relation entre le droit islamique d’une part, et le droit international humanitaire et les droits de l’Homme d’autres parts. Dr Ahmed Al-Dawoody, conseiller juridique en droit islamique et jurisprudence, au comité international de la Croix-Rouge (CICR), le juge Omar Mekky, coordonnateur juridique régional pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord au CICR, et le Pr Al-Midani se sont relayés sur ces sujets.

Le programme a été ponctué par les conférences du Rédacteur en Chef au quotidien algérien « Liberté », Salim Koudil, qui est revenu surtout sur la relation entre les médias et les droits de l’homme, en essayant de mettre en valeur une approche audacieuse dans la médiatisation tout ce qui est en relation avec les droits de l’homme.

La cérémonie de clôture du programme a été auréolée par la présence de S. E. Dr Hanif Hassan Ali Al Qassim, Président du Centre de Genève, dont le discours était des plus éloquents envers tous les participants à ce programme.

Il a ainsi présidé la cérémonie de clôture et a délivré les certificats de participation aux quatorze participants membres de l'Association des journalistes et à d'autres correspondants de la presse à Dubaï. A noter également la présence remarquée du président de l'Association des journalistes, M. Mohammed Youssef, qui a assisté aux délibérations.

Cette session de formation n’est que le premier jalon d’une série d’autres rendez-vous que compte organiser le Centre de Genève avec les journalistes du monde arabo-musulman.

Rédaction Numérique de "Liberté"

@JournaLiberteDZ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER