Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

En raison des mauvais résultats

Le Nigeria retire son équipe de football

 Le président du Nigeria Goodluck Jonathan a retiré l’équipe nationale de toute compétition pour une durée de deux ans, à la suite des mauvais résultats au Mondial 2010, ont annoncé ses services hier. “Le président Goodluck Jonathan a ordonné que l'équipe ne participe à aucune compétition internationale pour une durée de deux afin de remettre les choses en ordre”, a déclaré le porte-parole de la présidence, Ima Niboro. Placé dans le groupe B du Mondial 2010 en Afrique du Sud, le Nigeria a terminé à la dernière place, concédant deux défaites face à l'Argentine (0-1) et la Grèce (1-2) avant d'arracher un nul contre la Corée du Sud (2-2). Le gouverneur de l'État de Rivers (sud), Rotimi Amaechi, qui dirige un groupe de travail sur la Coupe du monde mis sur pied par la présidence, a souligné que le pays allait écrire à la Fifa pour lui notifier sa décision. “Nous sommes allés à la Coupe du monde et y avons été confrontés à toutes sortes de problèmes. Nous pensons que nous devrions nous asseoir et commencer un travail d'introspection”, a-t-il ajouté.
M. Jonathan a aussi réclamé un audit pour déterminer la façon dont les fonds alloués à la sélection nationale durant le Mondial avaient été utilisés.
La Fédération internationale de football (Fifa) a indiqué que sa position était “bien connue” en cas d’ingérence politique dans le fonctionnement d'une fédération à la suite de l'annonce par le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, du retrait de son pays de toute compétition internationale. “Nous n'avons pas reçu d'information officielle sur le sujet. Cependant, en général, la position de la Fifa concernant les ingérences politiques est bien connue”, a indiqué la Fifa dans un communiqué.