Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Kaka-Fabiano-Robinho

Le réveil du triangle magique

Le trident du Brésil Kaka-Luis  Fabiano-Robinho, sur lequel repose toute l'animation offensive des Auriverde, a enfin pleinement fonctionné et s'est révélé trop pointu pour le Chili, battu 3-0 en 8e de finale du Mondial 2010, lundi. Kaka, enfin inspiré derrière ses deux attaquants, Luis Fabiano, auteur de son troisième but, et Robinho, virevoltant et qui a signé son premier but du  Mondial, le Ka-Fab-Ro a assuré presque à lui seul le spectacle contre un Chili vite résigné. Le triangle a notamment parfaitement fonctionné sur le deuxième but brésilien, celui du KO. Débordement de Robinho sur l'aile gauche qui hypnotise Mauricio Isla, centre pour Kaka qui a une inspiration de Ballon d'Or : une petite passe juste dans la profondeur entre les deux centraux pour Luis Fabiano, à la limite du hors-jeu (38’). Robinho a lui ouvert son compteur personnel en concluant un slalom de Ramires qui l'avait bien servi (59’). La formule mise en place par Dunga il y a deux ans et demi a encore payé. Le sélectionneur brésilien avait pour la première fois choisi ce trident contre l'Uruguay, le 21 novembre 2007 au Morumbi de Sao Paulo, en qualifications pour cette Coupe du monde. Luis Fabiano, considéré comme “un cheval” par certains puristes au Brésil, prenait la place de Vagner Love ou Ronaldinho. Il avait marqué un doublé (2-1)... Depuis, Dunga, qui est du genre à rester ferme sur ses idées, a maintenu le trio chaque fois qu'il le pouvait, et l'a défendu dans les périodes plus creuses. Avec son Ka-Fab-Ro, il a remporté la Coupe des Confédérations en juin 2009,  dont Luis Fabiano a été le meilleur buteur et Kaka élu meilleur joueur. Certes, tout n'est pas encore parfait, Kaka a réussi sa passe géniale et  souvent trouvé Robinho, mais a raté des frappes et surtout semblé nerveux, prenant un nouveau carton jaune (30’) pour un tacle en retard sur Arturo Vidal. Il en avait déjà reçu deux contre la Côté d'Ivoire, où il fut exclu. Robinho aussi a raté quelques frappes et Luis Fabiano s'est fait chambrer par le stade sur une roulette ratée puis une talonnade qui a rebondi sur son talon. Peut-être voulait-il faire taire les esthètes, ou oublier son double contrôle du bras sur son but tout en jongles contre la Côte d'Ivoire ? Puis Dunga a mis ses cadres au repos, alors que la victoire était acquise (3-0), remplaçant Luis Fabiano par Nilmar (76’), Kaka par Kleberson (81’) puis  Robinho par Gilberto Melo (85’). Ils sont prêts à se mesurer au trident néerlandais Robben-Sneijder-Van Persie en quart de finale.