Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Mondial 2010

Les moments forts

Du psychodrame des Français aux larmes  des Ghanéens, du capricieux Jabulani au “but” de Lampard non validé, le Mondial 2010 a offert des images qui resteront dans les mémoires.  En voici une sélection, réalisée par l'AFP.
   
Le premier but des Bafana
On attendait Pienaar, mais c'est Tshabalala qui ouvre le score pour le  premier match des Bafana Bafana et soulève l'espoir de toute la nation arc-en-ciel. Mais la réalité du terrain rattrape les Sud- Africains, et Marquez égalise pour le Mexique (1-1). Le rêve sera définitivement plombé avec le deuxième match et la correction reçue contre l'Uruguay (0-3). Après un succès pour rien contre la France (2-1), l'Afrique du Sud deviendra le premier pays hôte éliminé au premier tour d'un Mondial.
   
L'élimination de l'Italie
Marcello Lippi pensait appliquer la même recette pour rééditer le succès de  2006 : Faire confiance à ses cadres trentenaires. Mauvaise idée, la Nazionale  est éliminée au premier tour du Mondial. Son capitaine Fabio Cannavaro était 
bien à la finale... mais pour remettre en jeu la Coupe du monde.
   
La crise de la France
Les dieux sont tombés sur la tête ! Les finalistes de 2006 arrivaient en  Afrique du Sud avec pas mal de casseroles, entre la main de Henry et les  affaires de mœurs. Les luttes d'ego ont miné le vestiaire et une grève de  l'entraînement a fait des Bleus la risée du monde. En France, après une  élimination au premier tour, la crise a été sans précédent, remontant jusqu'au  président de la République.

La sortie du Brésil
Dunga avait laissé les artistes aux vestiaires et fait de la Seleçao un  coffre-fort. Mais les Pays-Bas ont trouvé la combinaison et Sneijder a envoyé  les Auriverde en enfer en quart de finale (2-1).
   
Maradona, le show et le froid
Diego Maradona a assuré le spectacle, entre cigare, lunettes de diva, déclarations tapageuses et blagues homophobes. Mais “El pibe de oro” n'a pas assuré le spectacle sur le terrain, en positionnant mal Messi. La jeune Allemagne s'est régalée en quart de finale (4-0).
   
Le pull bleu de Löw
L'Allemagne, ce fut la jeunesse triomphante, le jeu porté vers l'attaque  et... le pull bleu col en “V” de Joachim Löw, devenu l'autre objet tendance de 
cette Coupe du monde avec les vuvuzelas.
   
Les minijupes des Hollandaises
Le 14 juin, pendant le match Pays-Bas - Danemark, 36 sémillantes jeunes   femmes en minijupes orange se font remarquer en tribune.
Il s'agit d'une opération publicitaire montée par une marque de bière.
Plusieurs des jeunes  femmes sont arrêtées par la police et deux d'entre elles sont jugées pour...
publicité clandestine, le brasseur n'ayant pas acquis les droits pour faire de  la publicité sur les sites du Mondial. Les contrevenantes sont finalement  relâchées après versement d'une caution.
   
L’échec des vedettes
On attendait Ribéry, Messi, Rooney, Kaka, Cristiano Ronaldo, Drogba, Eto’o. 
Ce Mondial fut un fiasco pour eux. Messi, considéré comme le meilleur joueur du  monde, est parti en larmes en quart de finale.
   
Les vuvuzelas
Ces trompettes font partie du folklore local. Etonnamment, en temps normal,  dans le championnat sud-africain, elles ne résonnent pas pendant 90 minutes,  laissant la place aux chants. Pas pendant ce Mondial où leur bourdonnement  assourdissant a écrasé toute ambiance de façon uniforme dans les stades.
   
Paul le poulpe
Mais comment cette bestiole est-elle devenue “LA” star du Mondial ? Depuis 
son aquarium en Allemagne, ses prédictions sont suivies en mondovision ! Même   Shakira s'est dit heureuse de son pronostic pour la finale...
   
La transversale de Gyan 
En 2006, à la finale, il y avait eu ce tir au but de Trezeguet sur la barre. En 2010, en quart de finale, il y aura eu cette main défensive de Suarez suivie d'un penalty envoyé par Gyan sur la transversale. Le Ghana, dernier représentant africain, quittait l'Afrique du Sud en quart contre l'Uruguay.
   
Le froid
Le Mondial, c'est l'été et les fans de foot anglais en tongs, rosis par la bière et le soleil. Pas en Afrique du Sud où l'hiver austral en a surpris plus d'un. Les Sud-Africains, eux, étaient au courant, et sont venus emmitouflés au stade pour les matches en nocturne. Drôle de Coupe du monde.
   
Jabulani
Rooney, Messi et Ribery n'ont pas fait trembler les gardiens. Jabulani, le  ballon officiel du Mondial, si. Ses trajectoires flottantes ont été au centre  d'innombrables polémiques.
   
Arbitrage hors jeu 
La même journée a été fatale à l'arbitrage, en quart de finale. Il y a d'abord eu un but valable de Lampard refusé, qui aurait permis à l'Angleterre de revenir à 2-2 face à l'Allemagne, finalement victorieuse 4 à 1. Et puis, il y a eu un but hors-jeu accordé à l'Argentine, finalement vainqueur (3-1) du  Mexique. Le débat sur la vidéo est relancé.