Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Événement

L’Uruguay bat la Corée du Sud 2 à 1 et va en quart de finale

 L’Uruguay s’est qualifié pour les quarts de finale du Mondial 2010 en battant la Corée du Sud 2 à 1, samedi à Port Elizabeth. La Celeste, championne du monde en 1930 et 1950, n’avait plus atteint les quarts depuis 1970. Elle retrouvera au prochain tour le vainqueur des 8es de finale entre les  États-Unis et le Ghana, qui se dispute en soirée à Rustenburg (18h30 GMT).
Après s’être mis en évidence les premiers grâce à un coup franc de Park Chu-young qui heurtait le poteau (5’), les Sud-Coréens étaient surpris sur une phase de jeu a priori anodine : un centre-tir de Forlan passait devant la défense adverse et était repris au second poteau par Suarez à bout portant (1-0, 8’). S’ils se montraient incapables de réagir en première période, les joueurs du sélectionneur Huh Jung-moo
faisaient preuve de davantage de velléités offensives après la mi-temps : dominateurs, ils passaient l’essentiel du temps dans le camp uruguayen, mais étaient trop imprécis dans le dernier geste pour égaliser. Mais, sur un coup franc de Park Chu-young mal repoussé par la défense uruguayenne, Lee Chung-yong héritait du ballon et trompait Muslera de la tête (1-1, 68’). Cette égalisation provoquait le réveil des Uruguayens qui trouvaient une nouvelle fois l’ouverture : Suarez réussissait un doublé sur une superbe frappe enroulée qui heurtait le poteau avant de finir au fond des filets (2-1, 80’). Les Sud-Coréens avaient une chance de recoller une deuxième fois au score mais l’attaquant Lee Dong-gook, seul face au gardien adverse, manquait son duel et anéantissait les derniers espoirs de son équipe (87’).