Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Événement

Karim Ziani

“Rendez-vous dans quatre ans”

À l’image de l’ensemble des joueurs, Karim Ziani quitte ce Mondial avec beaucoup de regret de passer près d’une qualification historique pour les 8es de finale. Malgré, toutefois, les regrets, le milieu de terrain des Verts reste réaliste.
En des termes à peine voilés, il avoue que les Verts ne sont pas amplement prêts pour le haut niveau. “C’est très dur de quitter la Coupe du monde de cette manière. On s’est habitué à cette compétition et on aurait aimé y rester plus longtemps encore. Le mauvais sort ne nous a pas épargnés. J’avoue aussi qu’on a évolué contre de grandes équipes de très haut niveau où il est difficile d’être parmi les qualifiés. En tout cas, on a joué à fond et on a su rivaliser avec les trois adversaires. Je pense qu’on a donné un bon visage du football national et surtout prouvé, une fois de plus, l’abnégation d’un joueur algérien”, a ainsi résumé Ziani le parcours des Verts dans ce Mondial. Un parcours qui aurait été plus positif n’était cette stérilité criante sur le plan offensif qui a fait sortir l’EN par la petite porte. “Il est vrai que sortir sans le moindre but en trois matches disputés n’est pas du tout satisfaisant. C’est peut-être le point négatif de notre participation à ce Mondial. Il faut impérativement tenter de soigner ce problème”, avoue-t-il. Pour le pensionnaire du club allemand de Wolfsburg, ce retour en Coupe du monde après vingt-quatre ans d’absence devra faire office de nouveau départ pour le football algérien. Avec le jeune effectif dont dispose l’EN, il croit dur comme fer que l’avenir sera des plus radieux. “Il faut que ça devienne une habitude pour l’Algérie. Le plus important aujourd’hui est de participer à chaque Mondial comme le font des équipes comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Nigeria. Il faut qu’on soit présents dans la prochaine édition au Brésil”, estime-t-il. Mais avant de se projeter dans le prochain Mondial, les Verts renoueront, dans moins de trois mois, avec la compétition officielle et le début des éliminatoires de la CAN-2012.
C’est là le prochain défi qui s’annonce pour l’équipe nationale algérienne qui n’aura désormais pas droit à l’erreur à l’avenir, après le rang qu’elle a pu atteindre. Il est temps pour les Verts de tenter de conquérir carrément le titre continental que l’Algérie n’a pas remporté depuis 1990. “Effectivement, on doit procéder par étape. La prochaine sera les éliminatoires de la CAN 2012 où l’on doit, bien évidemment, être présents. Je pense qu’on a de bons jeunes joueurs qui ont l’avenir devant eux et qui sont en mesure de s’améliorer davantage”, rassure Ziani.