Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Investissement dans la formation

L’arrêté interministériel datant du 6 août 2013 fixant  les modalités d’organisation ainsi que le contenu des programmes de la formation spécialisée pour l’accès à certains grades appartenant aux corps spécifiques à l’administration du Trésor, de la comptabilité et des assurances, vient d’être publié dans le dernier  Journal officiel.  Il y est expliqué que l’ouverture du cycle de la formation spécialisée est prononcé par arrêté de l’autorité ayant pouvoir de nomination qui précise notamment : le ou les grade (s) concerné (s) ; le nombre de postes ouverts pour la formation spécialisée, prévu dans le plan sectoriel annuel ou pluriannuel de formation ; la durée de la formation spécialisée ; l’établissement public de formation concerné… Une série de modules sont intégrés dans cette formation : comptabilité de l’Etat ; exécution des dépenses de l’Etat ; comptabilité générale ; analyse et gestion financière ; finances publiques ; recouvrement des créances étrangères à l’impôt et au domaine ; règlementation de la comptabilité publique ; gestion financière des collectivités locales ;  budget de la commune/budget de wilaya ; droit privé/droit administratif ; audit financier et comptable ; mathématiques financières ; monnaie et crédit ; fiscalité ; management et techniques de communication, en autres. Dans le secteur de la Culture, le décret exécutif n° 14-105 du  12 mars fixant  les modalités de fonctionnement du compte d’affectation spéciale n° 302-141 intitulé “Fonds national de préparation et d’organisation de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015”, a été également publié au Journal officiel. Le compte dont il s’agit  est ouvert dans les écritures du trésorier principal. L’ordonnateur principal de ce compte est le ministre chargé de la Culture.
Le compte retrace  les recettes, dotations du budget de l’Etat, contributions éventuelles des collectivités locales, contributions des organismes nationaux, dons et legs. Dans le domaine de la Santé, le  décret exécutif n° 14-106 du 12 mars institue la mise en place d’un système informatisé de comptabilité de gestion au sein des Établissements publics de santé. Ces  établissements tiennent également une comptabilité budgétaire retraçant les opérations budgétaires et une comptabilité analytique devant permettre le calcul des différents coûts des prestations fournies.

Y. S.