Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Lies Kerrar, un parcours sans faute

Expert en finance, Lies Kerrar est diplômé de HEC Montréal et de l’université de Toronto (Canada). Il a fait des études avancées en “Corporate Finance” et sur les produits dérivés à l’université de Toronto, Level 1 du  CFA Institute. Le Chartered Financial Analyst (CFA) Institute est l’ordre professionnel qui forme et encadre la déontologie des acteurs des marchés financiers : analystes, gestionnaires de portefeuilles, évaluateurs de titres cotés, etc. Kerrar a également suivi des cours sur les valeurs mobilières, “Canadian Securities Institute” et réussi des examens de qualification pour pouvoir exercer sur les marchés financiers canadiens. Ses premiers faits d’armes, il les a faits avant 2004, cumulant dix ans de carrière sur les marchés financiers internationaux.
Il a ainsi exercé chez de nombreuses institutions financières et autres conglomérats :  Suez finance conseil, société de gestion des fonds Euroventure, du Groupe Suez (France), banque d’affaires (Investment Banking), Mac Dougall, Mac Laren, Cleathers Investments et Financière banque nationale (Canada), et Desjardins sécurité financière.
Depuis 2004, il s’intéresse au développement des marchés financiers avec des opérations réussies sur le marché obligataire dont on peut citer Air Algérie, Sonelgaz, Algérie Télécom, Enafor, ENTP, Cevital, ALC, NCA Rouiba. En 2007, Lies Kerrar crée Humilis Finance, une firme spécialisée en conseil financier, fusions & acquisition, private equity, et dont il est le P-DG. Son credo, c’est de se construire une réputation, d’engager un travail sérieux et performance sur des opérations financières aussi complexes qu’innovantes.
Les conseils fournis par Humilis sur les grandes opérations d’investissement sont très demandés, car ils allient connaissance du marché local et connaissances d’ingénierie financière de classe internationale. Kerrar est de ceux qui s’impliquent dans le débat économique. Il est président de Hawkama El-Djazair, l’institut algérien de gouvernance d’entreprises, membre de la task force OCDE-MENA sur la gouvernance d’entreprise, membre du comité exécutif et trésorier du Forum des chefs d’entreprises (FCE). Il fait également partie du think tank du Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE). Et il est membre et contributeur de Notre Algérie bâtie sur de nouvelles idées (Nabni) sur les volets économiques, la fiscalité et le système financier.
Lies Kerrar est par ailleurs membre du Conseil national de la fiscalité. Il y a été nommé par décret. Il se fait d’ailleurs le promoteur d’un plaidoyer du FCE “économique”, “professionnel” et “sérieux” sur les questions du système financier et de la fiscalité. Le P-DG de Humilis estime qu’il faut s’impliquer là où c’est utile pour avancer vers le développement d’une économie performante, et s’éloigner des questions de politique partisane ou de personnes. Observateur de l’économie algérienne, Kerrar confronte les chiffres et la théorie avec la réalité sur le terrain.
Il veut rester concentré sur des données objectives. Il est de ceux qui refusent le défaitisme. Il note : “Nous sommes capables de faire autre chose que d’exporter des hydrocarbures. Nous sommes capables de créer de la richesse. Nous avons le potentiel de développer une économie forte et dont nous pourrons être fiers, car elle sera basée sur la création de richesse. Tout ce que chacun de nous peut faire comme action dans ce sens chaque jour est utile. Chacun de nous s’assure de faire une chose de positif et utile, même modeste, chaque jour.” Lies Kerrar reprend Khalil Gibran : “Malheur à la nation qui se vêt d'une toge point tissée de ses mains, qui se nourrit d'un pain point pétri de ces mêmes mains, et qui se grise d'un vin point tiré de ses raisins.”
.