Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Finances

Finances

Un parcours plus qu’impressionnant

Fondée en 1986, Faderco est une entreprise privée activant dans le domaine de l’hygiène corporelle.

Elle compte parmi les entreprises qui promeuvent des produits d’hygiène féminine, infantile et d’incontinence sur le marché algérien. Elle a commencé par fabriquer et commercialiser des produits dérivés du coton comme les cotons-tiges et les tampons hygiéniques. Avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros et un taux de croissance de 35% en 2014, la société compte un portefeuille de 9 marques et possède sa filiale de distribution Difex.spa qui compte 4 plateformes et qui couvrent 80% du territoire national. Les 28 ans d’expérience de la société lui ont permis d’acquérir un savoir-faire et une maîtrise du métier qui la place en bonne place sur le marché national avec 70% de parts de marché pour la famille des produits d’hygiène féminine et 23% pour la famille des produits d’hygiène infantile. Il faut dire que Faderco n’a cessé, au fil des années, de se développer pour devenir, aujourd'hui, un important acteur économique du pays. L’histoire commence en 1988 avec le lancement des produits dérivés de coton (coton-tiges et tampons hygiéniques) sous la marque Coty’Lys. En 2001, Faderco lance sa serviette hygiénique de marque Awane et celle des changes pour bébé Bimbo. La marque Awane a connu un franc succès et a atteint, après une année de lancement, 35% de parts de marché. Ce succès s’est pérennisé dans le temps et a conféré à Awane une place de leader. Forte de son succès, la gamme d’hygiène féminine Awane dispose aujourd’hui de 13 références adaptées aux besoins de chaque femme. En 2008, Faderco augmente ses capacités de production avec l’ouverture d’un nouveau site à Oued Smar. L’année 2009 sera celle du lancement des changes pour bébé sous les marques Bimbies et Dada. Continuant sur sa lancée, Faderco complète son développement, en 2009, avec un changement de son statut juridique pour devenir Faderco spa, et la naissance de la marque Uni-Form spécialisée dans les changes complets pour adultes et alèses de lit. Mettant la qualité au centre de ses ambitions, Faderco instaure un système de management de la qualité au standard international, qui se concrétise en 2010 par une certification ISO 9001 version 2008. L’année 2012 a été une année faste pour l’entreprise puisqu’elle a vu l’algérianisation à 100% de la fabrication de la gamme Uni-Form, le renforcement des activités par l’intégration du segment des serviettes imprégnées pour tout type d’usage avec les marques Dada et Bimbies, et enfin l’introduction sur le marché algérien du papier à usage domestique de la marque Cotex, spécialisée dans le papier hygiénique, essuie-tout, mouchoirs et serviettes de table. L’année 2012 a aussi été celle de l’inauguration d’un nouveau complexe industriel à Sétif. Elle renforce le site de production de Faderco déjà existant, à savoir Eucalyptus, à Alger. Le DG du groupe, Amor Habes, souligne qu’en inaugurant un complexe industriel de standard international dans la région de Sétif, Faderco s’est donnée pour mission de couvrir les besoins du marché national d’hygiène corporelle par des produits de qualité. Faderco ne compte pas d’arrêter là puisque cette année a vu le lancement de son projet Sétif II. Il s’agit de la mise en place du plus grand process de papier ouate de cellulose. Se basant sur une technologie suédoise, le complexe sera réalisé en partenariat avec le groupe Valmet (ex-Metso). L’inauguration est prévue pour le mois de juin 2015. Avec une capacité de 30 tonnes par an et un investissement de 55 millions d’euros, ce projet fournira du papier ouate pour les installations de Faderco et l’ensemble des transformateurs nationaux. Selon Amor Habes, avec Sétif II, il baisera ses importations d’intrants, qui sont de 85%, à 60%. Par ailleurs, ajoute-t-il, beaucoup de projets, notamment Ansej, lancés dans le domaine sont à l’arrêt faute de papier ouate. En plus du marché national, Faderco vise également le marché international. Elle a déjà finalisé deux contrats d’exportations.
Le premier avec la Jordanie, qui lui ouvre la voie au marché irakien et syrien, et un deuxième avec la Libye. Faderco est également en phase de prospection sur des marchés africains. Aujourd’hui, le groupe Faderco qui fonctionne sous ERP SAP, est une entreprise prospère qui emploie plus de 1500 personnes.