Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

AUTO / Focus

LE CASSE-TÊTE DE L’ANNÉE 2018 : GÉNÉRALISATION DU CARBURANT GPL

Le gouvernement n’avait pas pensé aux contraintes !

La volonté du gouvernement de généraliser le GPL, avec la conversion de 500 000 véhicules/an bute sur des contraintes logistiques dans l’ensemble des points d’installation de ces kits. En effet, cette démarche intervenue bien avant l’annonce de la hausse des prix du carburant par le projet de la loi de finances (PLF-2018), mais aussi des taxes sur les produits pétroliers (TPP) applicables aux carburants, soit 38,64 DA pour l’essence normale, 41,67 DA pour l’essence super, 41,28 DA pour l’essence sans plomb et 22,8 DA pour le gasoil, est, aujourd’hui, difficile à réaliser. À ce propos, et selon des témoignages que nous avons recueillis, les rendez-vous s’étalent sur des durées allant de 3 à 6 mois, avec l’immobilisation du véhicule pour une durée minimale de 24 heures. Si dans les stations privées, les rendez-vous sont très fluides, notamment à cause de la cherté du kit qui avoisine les 60 000 DA, en revanche, dans les points d’installation de Naftal, où ce kit est cédé à moitié prix, les automobilistes peinent à obtenir un rendez-vous à même de leur permettre de réduire la consommation du carburant. Pis encore, en dépit de la généralisation du GPL aux pompes qui se trouvent notamment sur l’autoroute Est-Ouest et les routes à grande circulation, les automobilistes peinent pour faire le plein en zones urbaines où les pompes GPL sont très réduites à cause des risques liés aux dysfonctionnements des installations. Nous y reviendrons…


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER