Scroll To Top

Automobile / Focus

NOUVEAU RECORD DEPUIS LES ANNÉES 1990 AUX ÉTATS-UNIS

Les SUV et les smartphones tuent plus de piétons

Le nombre de piétons tués dans des accidents de la route aux États-Unis a atteint en 2018 son plus haut niveau depuis 1990, une augmentation attribuée, pour partie, à l’augmentation du parc des SUV (4x4 de loisirs), ainsi qu’aux smartphones. Quelque 6 227 piétons sont morts sur les routes américaines, soit une hausse de 4,1% par rapport à 2017, selon des chiffres publiés par la Governors Highway Safety Association (GHSA), agence de représentation des différentes autorités locales de sécurité routière. Sur la décennie écoulée, le nombre de décès est en progression quasi constante, et le total de 2018 est supérieur de 51% à celui de 2009. L’évolution interpelle d’autant plus que, dans le même temps, le nombre de tués dans des accidents de la circulation n’a augmenté que de 4,1% entre 2009 et 2017. Le nombre total de tués en 2018 n’a pas encore été publié. Rapporté à la population totale, le nombre de piétons tués aux États-Unis est sensiblement supérieur à celui d'autres pays occidentaux, à environ 19 pour un million, contre 7,2 en France (en 2017), 9,5 au Canada (2016) ou 7,1 au Royaume-Uni (2017). La GHSA indique que les facteurs explicatifs de cette hausse du nombre de piétons tués sur la route sont nombreux, mais relève notamment que les victimes d’accidents impliquant des SUV a connu un bond de 50% entre 2013 et 2017, quand ceux liés aux autres voitures de tourisme n’a augmenté que de 30%. Depuis plusieurs années, le marché automobile américain est marqué par un regain d’intérêt pour les véhicules gros et onéreux, SUV, Crossover ou pick-up pour particuliers. À l’augmentation du parc des SUV s’ajoutent le fait que des études, citées par la GHSA, ont montré qu’une personne heurtée par un véhicule de ce type aura une probabilité double de mourir par rapport à une voiture de tourisme ordinaire. Autre facteur d’augmentation cité par la GHSA, la généralisation des smartphones, qui peuvent être une source significative de distraction pour tous les usagers de la route. L’agence mentionne également le fait que le prix modéré des carburants et la conjoncture économique favorable ont entraîné une hausse du nombre de kilomètres parcourus, et ainsi la probabilité d’un accident.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER