Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Focus

Focus

Nabil Meghiref, organisateur de Médias Driving Experience, à “Liberte Auto”

Liberté-Auto : Revoilà le rallye des médias dans sa 5e édition sous sa forme de Medias Driving Experience ! Quelle est votre première impression ?
Nabil Meghiref : D’abord, je suis content, car Medias Driving Experience nous a permis de nous réunir autour d’une noble compétition et d’une passion nommée l’automobile. Ensuite, il y a le changement d’appellation du Rallye afin apporter un concept différent pour casser cette routine et permettre aux candidats de gagner, chacun à ses chances dans l’épreuve où il excelle. Après, il y a le mode de conduite qui est chamboulé pour approfondir nos expériences dans les sports mécaniques pour passer des conduites passives et dynamiques vers une conduite spéciale avec des 4X4 sur un terrain accidenté. Donc, il y a de l’initiation, de la compétition et du challenge, le tout sous le regard vigilant de Kheireddine Serir.

Il fallait trouver un circuit… ! Que s’est-il passé ?
Fruit du hasard, nous avons découvert un terrain dédié au motocross dans Le Grand Bleu de Zemmouri. Après discussion et propositions, le patron des lieux nous a immédiatement ouvert grandes les portes. Et là aussi, fruit du hasard, ces gens aussi humbles que généreux, sont des adeptes des sports mécaniques. Du coup, le courant passait facilement.  Certes, c’est un village de vacances et de sports mécaniques et nautiques, mais tout autour il y a des opportunités pour accueillir des évènements. La transformation a duré 2 mois, à savoir de juillet au 22 septembre ! Finalement, on a pu négocier le temps pour être au rendez-vous, comme vous le dites, avec un sans-faute.   

Et là, on retrouve tous les fidèles du Rallye des médias pour cette 5e édition…

Effectivement, malgré le concept, tous les journalistes ont adhéré à cette initiative aussi originale. Mais sachez que les portes sont ouvertes à tous les médias sans exclusive.

Au-delà du challenge, quel est l’objectif principal du Medias Driving Experience ?
En plus de la nouvelle expérience, il y a de nouvelles connaissances. Au plan théorique, nous connaissons tous les véhicules, que ce soit de tourisme, utilitaire ou autres. Mais la connaissance préventive prime sur le reste. A nous de donner le bel exemple de conduite et dire aux automobilistes de ne pas défier les lois de la physique sur la route, et que le circuit est fait pour libérer cette énergie qui sommeille en nous. Dommage que nos villes ne sont pas dotées de circuits pour apprendre toutes ces choses.

Un dernier mot ?

Je vous remercie tous ! Comme je remercie notre sponsor Ooredoo, Le Grand Bleu, les journalistes, le complexe Adim, les concessionnaires automobiles, les adeptes des sports mécaniques, la jeune équipe de dzautos.com, le célébrissime pilote Kheireddine Serir et tous ceux qui nous ont soutenus.