Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Focus

LE NOUVEAU SCANDALE : falsifiCATION DES caractéristiques techniques

Six constructeurs automobiles arnaqués par le japonais Kobe Steel

Six constructeurs d’automobiles japonais ont été destinataires de produits en aluminium ou cuivre dont le sidérurgiste nippon Kobe Steel a reconnu avoir falsifié les caractéristiques techniques. Outre le numéro un nippon du secteur, Toyota, qui a déjà annoncé avoir effectivement utilisé de l’aluminium de Kobe Steel dans des véhicules produits dans l’une de ses usines au Japon, seraient concernés Nissan, Honda, Mitsubishi Motors, Subaru et Mazda. Ces groupes ont été invités par le ministère des Transports à procéder rapidement à des vérifications, notamment pour voir si des rappels s’avèrent nécessaires. Un vice-président de Kobe Steel, Naoto Umehara, a avoué que des données relatives à des produits en aluminium et cuivre “avaient été falsifiées de façon systématique pour améliorer les caractéristiques de certains produits, une pratique qui pourrait remonter à une dizaine d’années et n’a pu se faire sans que des directeurs n’aient été au courant.” L’enquête menée par Kobe Steel révèle que les spécifications techniques ont été maquillées pour environ 19 300 tonnes de produits en aluminium, 2 200 tonnes de produits en cuivre et 19 400 unités en aluminium moulé et forgé qui ont été expédiées aux clients entre septembre 2016 et août 2017. 

F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER