Grand Angle

  • Par Badreddine KHRIS 05/01/2020 | 11:00
    Ali Bey Nasri, président de l’Association nationale des exportateurs algériens “Les institutions en charge du contrôle ont failli à leur mission”

    Dans cet entretien, Ali Bey Nasri, président de l’Association nationale des exportateurs algériens (Anexal), a évoqué les raisons à l’origine de la surfacturation et a rappelé les moyens de lutte contre ce fléau qui ronge l’économie nationale

  • Par Ali TITOUCHE 05/01/2020 | 11:00
    Lutte contre la surfacturation Les limites de l’approche répressive

    Il faut dire que la parade est assez complexe techniquement, faute de moyens, voire ultrasensible politiquement, eu égard à la nature des intervenants dans le dossier du commerce extérieur.

  • Par Badreddine KHRIS 05/01/2020 | 11:00
    Surfacturation des importations Les instruments de contrôle ne sont pas exécutés

    La surfacturation des importations demeure l’une des techniques les plus courantes qu’utilisent les opérateurs indélicats pour les transferts illicites de fonds vers l’étranger.

  • Par Akli REZOUALI 29/12/2019 | 11:00
    BadrEddine Nouioua, économiste et ancien gouverneur de la Banque d’Algérie “Le nouveau Président ne pourra rien faire sans ressources financières suffisantes”

    Économiste, ancien gouverneur de la Banque d’Algérie et ancien ministre délégué au Trésor, Badreddine Nouioua nous livre, à travers cet entretien, son analyse sur l’économie nationale et les perspectives de son évolution.

  • Par Akli REZOUALI 29/12/2019 | 11:00
    Baisse des réserves de change et chute du dinar Les indicateurs continueront à virer au rouge

    Les réserves de change devraient baisser de 8,5 milliards de dollars, tandis que la valeur de la monnaie nationale passera de 120 DA pour un dollar à 123 DA pour un dollar, durant l’exercice prochain.

  • Par Akli REZOUALI 29/12/2019 | 11:00
    L’Office national des statistiques (ONS) Retour des poussées inflationnistes

    Les poussées inflationnistes devront commencer à marquer leur retour à partir de l’année prochaine, après avoir connu une nette décélération ces quelques derniers mois, selon les chiffres disponibles de l’Office national des statistiques (ONS).

  • Par Meziane RABHI 29/12/2019 | 11:00
    Recul de la croissance et de l’investissement Les nuages s’accumulent sur l’économie algérienne en 2020

    “L’état de notre économie inspire de sérieuses inquiétudes pour les trois années qui viennent”, estime Mouloud Hedir, économiste et expert des politiques commerciales.

  • Par Youcef SALAMI 29/12/2019 | 11:00
    Secteur des hydrocarbures 2020, une année cruciale

    À moins de trouver une meilleure manière de gérer ce secteur et de lui donner une réelle impulsion, la situation ne peut qu’empirer à mesure que les volumes de production baissent.

  • Par Youcef SALAMI 29/12/2019 | 11:00
    Hydrocarbures Errements du législatif

    Des flottements sur le plan législatif ont accentué, ces dernières années, l’aversion au risque dans le secteur des hydrocarbures.

  • Par Badreddine KHRIS 29/12/2019 | 11:00
    Ils sont entre 2 et 4 millions de sans emploi recensés Le gouvernement face au phénomène du chômage

    En termes de statistiques, force est de constater qu’à quelques jours de la fin de l’exercice 2019, l’Office national des statistiques (ONS) n’a pas encore publié son rapport d’enquête sur l’emploi et le chômage d’avril 2019.

  • Par Ali TITOUCHE 29/12/2019 | 11:00
    Réformes économiques et paix sociale Faible marge de manœuvre pour le nouveau Président

    Récurrentes dans le discours des politiques, les réformes n’ont jamais été réellement appliquées, faute de volonté politique, voire d’une réelle disposition à changer de modèle économique basé sur la rente et sa redistribution.

  • Par SMATI Saïd 29/12/2019 | 11:00
    Mourad Goumiri, expert financier “Il va falloir très vite relancer l'économie”

    Dans cet entretien, l’universitaire et expert financier Mourad Goumiri explique que, dans la conjoncture actuelle, il ne faut rien attendre des prix des hydrocarbures.

  • Par Akli REZOUALI 22/12/2019 | 11:00
    Les déficits publics restent alarmants L’équilibre budgétaire ne viendra pas du pétrole

    La LF 2020 charrie un déficit budgétaire global évalué à plus de 7% du produit intérieur brut (PIB), soit 1 533,4 milliards de dinars, et un déficit du Trésor estimé à 2 435,6 milliards de dinars, soit 11,4% du PIB.

  • Par Meziane RABHI 22/12/2019 | 11:00
    Zine Barka, Professeur de Finances Publiques à l’Université de Tlemcen “Il serait malsain de suivre les recommandations d’orthodoxie financière sévère”

    Effectivement, le rapport de présentation du projet de la loi de finances pour 2019 (non mis à jour sur le site du ministère des Finances depuis l’année dernière)

  • Par SMATI Saïd 22/12/2019 | 11:00
    Marché pétrolier Perspectives incertaines

    Le marché pétrolier doit s’accommoder de la morosité économique et de l'augmentation de la production provenant des hors-Opep.

  • Par Ali TITOUCHE 22/12/2019 | 11:00
    Francis Perrin. Expert international en énergie et directeur de recherche à l'Iris à Paris (France) “Le marché connaîtra un excédent de l'offre au début 2020”

    Le premier constat que l'on peut faire est que les prix du pétrole sont stables. Le cours du Brent de la mer du Nord est actuellement de 64-65 dollars par baril.

  • Par Ali TITOUCHE 08/12/2019 | 11:00
    Souhil Meddah, analyste financier et promoteur en bourse “Les banques publiques sont dans des logiques politico-administratives”

    Dans cette interview, Souhil Meddah, analyste financier, revient sur la décision d’intégrer des administrateurs indépendants dans les conseils d’administration des banques publiques et les changements que cela pourrait entraîner.

  • Par Meziane RABHI 08/12/2019 | 11:00
    Réforme de la gouvernance des banques publiques Insuffisante pour faire bouger le mammouth

    Des administrateurs indépendants devraient intégrer les conseils d’administration des banques publiques dès 2020 ; une mesure destinée, dit-on, à améliorer la gouvernance des banques.

  • Par Akli REZOUALI 08/12/2019 | 11:00
    Banques et financement de l’économie Frilosité extrême à débloquer des crédits

    La conjoncture politique et la peur des créances douteuses rendent les banques plus frileuses à consentir des crédits à l’économie.

  • Par Youcef SALAMI 01/12/2019 | 11:00
    Nacereddine Hammouda, économiste et statisticien “Tout le système de protection sociale est à repenser”

    L’expert estime, dans cet entretien, que des paramètres comme l’émergence du secteur économique privé, l’allongement de l’espérance de vie et le multisyndicalisme ne peuvent être ignorés dans l’élaboration d’un nouveau contrat social.