A la une / International

Menaces djihadistes au Mali

2 000 élèves privés d'école à Bamako

Près de 2 000 élèves maliens sont interdits d'école depuis une semaine au nord-est de Bamako en raison de menaces de présumés jihadistes qui exigent l'instauration d'un enseignement exclusivement religieux, a-t-on appris, hier, auprès d'enseignants et d'élus locaux.
“Les jihadistes sont venus la semaine dernière à moto dans notre village. Ils ont regroupé tout le monde dans une mosquée”, a déclaré à l'AFP un enseignant de Toubakoro, près de Banamba, à 140 km au  nord-est de Bamako. “Les jihadistes armés ont demandé de fermer toutes les écoles où le français est enseigné et désormais d'enseigner le Coran”, a-t-il poursuivi, soulignant qu'ils ont “clairement menacé de juger et de punir ceux qui ne respecteraient pas la nouvelle loi”.
Ces jihadistes se réclament du prédicateur radical peul Amadou Koufa, dont le groupe est apparu il y a trois ans dans le centre du Mali,  région située à l'est de Banamba, a-t-on indiqué de sources concordantes.