Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Ils sont morts noyés au large des côtes du Yémen

33 migrants africains jetés à la mer par leurs passeurs

“Au moins 33 migrants africains se sont noyés au large des côtes orientales du Yémen après que les passeurs opérant leur bateau les ont forcés à sauter à la mer”, a déclaré, dimanche, Saaba al-Mualemi, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Yémen. “Les victimes, 22 hommes et 11 femmes, se sont noyées, mercredi, au large de Shabwa, au sud-est du Yémen”, a indiqué M. Al-Mualemi.
Il a déclaré que les 33 migrants en question faisaient partie d'un groupe de 360 migrants et réfugiés africains, qui avaient embarqué à bord de deux embarcations trop petites pour les contenir. “Les contrebandiers de l'un des bateaux ont ouvert le feu et ont forcé les passagers à sauter à l'eau à quelques kilomètres de la côte”, a affirmé M. Al-Mualemi, ajoutant que certains avaient réussi à nager jusqu'à la rive et à survivre. “Les équipes de secours yéménites ont retrouvé les 33 corps”, a-t-il ajouté. Au mois de mai, 46 réfugiés africains s'étaient déjà noyés au large de Shabwa, selon l'OIM. La situation humanitaire au Yémen, le pays le plus pauvre du monde arabe, ne cesse de se dégrader depuis le début de la guerre civile en 2014.
Les réfugiés et les migrants africains, venus notamment de Somalie et d'Éthiopie, fuient fréquemment la Corne de l'Afrique pour se rendre au Yémen. Ils tentent ensuite de franchir les frontières par le désert ou par les montagnes, afin d'atteindre les riches pays pétroliers du Golfe, où ils espèrent trouver de meilleures conditions de vie et un emploi.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER