Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Tunisie

74 migrants morts noyés repêchés au large de Sfax

La marine tunisienne a repêché, jeudi, de nouveaux cadavres faisant passer à 74 le bilan des migrants morts noyés dans le récent naufrage de leur embarcation au large de Sfax (Est), selon le ministère tunisien de l'Intérieur. Les recherches se poursuivent pour trouver d'autres corps, ajoute le ministère. La plupart des morts sont des migrants tunisiens. Le bilan des victimes est toujours provisoire, des survivants ayant évoqué la présence d'au moins 180 migrants à bord au moment du naufrage, dans la nuit de samedi à dimanche, au large de l'archipel de Kerkennah (Est). Leur embarcation a chaviré alors qu'ils cherchaient à traverser la Méditerranée pour rejoindre l'Europe.

R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 10/06/2018 à 15h01

C'est le résultat de 50 ans de corruption en Afrique, détournement de fonds publics, amusement et j'en passe. Aucune ville développée. Que des carences et du retard donc quand vous avez un accroissement de populations et que derrière, il n'y a rien forcément les gens s'en vont ailleurs mais en Europe, les citoyens deviennent racistes car ils ne veulent pas de ces populations qui ne sont que source de problèmes assimilées à des voyous, délinquants, terroristes, profiteurs et j'en passe.

Commentaires
1 réactions