Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Cameroun

90 élèves enlevés puis libérés

 Un total de 90 élèves ont été enlevés puis libérés, dans deux enlèvements distincts, en 5 jours dans le même établissement scolaire de la région du nord-ouest du Cameroun, théâtre de troubles indépendantistes, ont annoncé hier l'Église presbytérienne du Cameroun et les autorités. “Mercredi 31 octobre, 11 élèves de l'institution ont été enlevés”, a expliqué l'Église en charge de la Presbyterian Secondary School de Nkwen, à Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest. “Ces élèves ont été libérés”, a indiqué l'Église sans donner davantage de détails. “L'information sur ce premier enlèvement avait été tenue confidentielle par l'établissement presbytérien en raison de négociations en cours avec les ravisseurs”, a expliqué à l'AFP une source proche de l'établissement. Quelques jours plus tard, lundi, 79 élèves ont été enlevés dans la même école par des hommes armés. Les autorités camerounaises ont annoncé, hier matin, leur libération. Le déroulé des évènements, l'identité des ravisseurs et les conditions de libération de ces 90 élèves brièvement kidnappés restaient flous. C'était la première fois qu'un tel enlèvement de masse se produisait au Cameroun. Il est pratiqué dans le nord du Nigeria voisin par le groupe jihadiste Boko Haram, comme à Chibok où plus de 200 jeunes filles avaient été enlevées dans leur internat en 2014, suscitant l'indignation du monde entier. Dans les deux régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun, une crise sociopolitique sans précédent s'est installée fin 2016. Elle s'est transformée fin 2017 en conflit armé.


R. I./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER