Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Dans son discours à al-Azhar au Caire

Abbas : “Pas de marchandage sur El-Qods ou la Palestine”

Dans son intervention hier à l’ouverture des travaux de la conférence internationale d’Al-Azhar sur la ville d’El-Qods, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a fait savoir que la ville d’El-Qods restera la capitale éternelle de Palestine et qu’il n’y a de marchandage sur El-Qods ou la Palestine. Le patron de l’Autorité palestinienne a souligné que l’annonce américaine sur la reconnaissance de la ville Sainte comme capitale d’Israël ne donne à Tel-Aviv aucune légitimité, soulignant que les États-Unis ont entravé la loi internationale. “Nous ne faisons pas confiance à l’administration américaine qui ne sert plus dans le processus de paix et nous nous attachons à la paix qui n’a pas un prix, nous allons à toutes les options sauf le terrorisme et la violence et nous n’arrêterons pas de nous battre pour protéger notre terre, notre peuple et notre sainteté, et nous ne la quitterons jamais” a-t-il martelé. Mahmoud Abbas a demandé à prendre des mesures pour empêcher Israël de poursuivre ses violations à El-Qods et dans toute les territoires palestiniens, mettant l’accent sur le fait que la ville de Jérusalem a besoin du soutien et soulignant que la communication arabe avec la Palestine et El-Qods est un soutien à son identité. Par ailleurs, l’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté hier que le Conseil des ministres palestinien, réuni mardi en session hebdomadaire, a apporté son appui aux positions du président Abbas dans son discours et aux résolutions du Conseil central de l’Organisation de libération de la Palestine. Le Conseil a souligné que le gouvernement palestinien est prêt de présenter tous les types de soutien pour appliquer les résolutions du Conseil central, renouvelant sa confirmation que la direction palestinienne affirme que l’administration américaine actuelle n’est pas un parrain honnête du processus politique.       

Merzak T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER