Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Nucléaire nord-coréen : La tension cède la place au dialogue

Accord pour un sommet Donald Trump - Kim Jong-un

Donald Trump (à gauche), président des États-Unis, et Kim Jong-un, président du Parti du travail de Corée. ©D. R.

Le président américain, qui s’est caractérisé par des échanges verbaux très agressifs avec son homologue nord-coréen depuis son arrivée à la Maison-Blanche, accepte finalement de le rencontrer prochainement.

Rebondissement aussi inattendu que spectaculaire dans la crise nucléaire de la Corée du Nord avec l’annonce d’un sommet entre  Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un dans les prochaines semaines. Contre toute attente, le président américain a répondu positivement à une proposition du leader nord-coréen Kim Jong-un de le rencontrer et cette entrevue pourrait avoir lieu d'ici mai.
L’annonce a été faite jeudi à Washington un haut responsable sud-coréen, Chung Eui-yong, qui a également indiqué que Kim Jong-un s’est engagé à œuvrer à la “dénucléarisation” de la péninsule coréenne et a promis de s'abstenir “de tout nouveau test nucléaire ou de missile”. Ceci étant, le lieu et la date de cette rencontre entre le 45e président des États-Unis et le dirigeant de l’unique dynastie communiste qu’est la Corée du Nord, n’ont pas été encore été fixés. Après deux années de très vives tensions entre Washington et Pyongyang liées aux programmes nucléaire et balistique nord-coréens, la Maison-Blanche a confirmé que le président américain, 71 ans, avait accepté la proposition de l'énigmatique dirigeant trentenaire.
D’un tweet, Donald Trump, a salué de “grands progrès” sur le dossier nord-coréen, insistant sur le fait que l’homme fort de Pyongyang avait parlé de “dénucléarisation”, pas seulement d’un “gel” des activités nucléaires, ajoutant toutefois que “les sanctions doivent rester en place jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé”. Il y a lieu de noter que cette annonce intervient à l’issue de la remarquable détente qui s’est amorcée sur la péninsule depuis le début de l’année à la faveur des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang. Après s'être longuement entretenu lundi avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, le haut responsable sud-coréen, Chung Eui-yong, avait assuré que ce dernier était désormais prêt à bouger sur le dossier longtemps tabou de l’arsenal nucléaire de Pyongyang. Il avait ajouté que le Nord était prêt à un “dialogue franc” avec les États-Unis pour évoquer la dénucléarisation. Rappelons que Pyongyang et Séoul ont décidé de la tenue fin avril d’un troisième sommet intercoréen, après ceux de 2000 et 2007. Le sommet aura lieu dans le village de Panmunjom, au milieu de la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud. Le président américain Donald Trump avait salué mardi ces signes d’ouverture de la Corée du Nord tout en appelant à la prudence et en réaffirmant que toutes les options étaient sur la table. “Ce serait bien pour le monde, bien pour la Corée du Nord, bien pour la péninsule, mais nous verrons ce qui va se passer”, avait-il lancé. Visé par une série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi américaines, le régime nord-coréen avait jusqu’ici toujours affirmé que le développement de son programme nucléaire n'était tout simplement pas négociable.                             

Merzak T./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER