Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Des dizaines de diplomates expulsés de Russie

Affaire Skripal : Moscou lance ses mesures de rétorsion

Le consulat américain de Saint-Petersbourg sera fermé. © D.R.

Dans cette affaire de l’ex-espion russe, assassiné à Londres, début mars, le monde replonge dans une nouvelle guerre froide. Mais face à cette alliance occidentale menée par les États-Unis, Moscou demeure imperturbable.

La Russie a décidé d’appliquer le principe de réciprocité, en annonçant, jeudi soir et hier, ses mesures de rétorsion contre Londres, les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN au sein de l’Union européenne qui ont expulsé la semaine dernière au moins 120 diplomates russes, en réaction à l’affaire de l’assassinat de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia sur le sol britannique, le 4 mars dernier. Moscou a convoqué, jeudi et hier, l’ensemble des ambassadeurs des pays qui se sont solidarisés avec la Grande-Bretagne, dans cette affaire, et leur a annoncé les mesures prises par le Kremlin, ont rapporté les médias russes, citant leur ministère des Affaires étrangères. “Ainsi, la partie britannique doit, d'ici un mois, par le biais d'une réduction appropriée de son personnel, amener le nombre total de ses employés de l'ambassade britannique à Moscou et des consulats britanniques en Russie au même nombre que les diplomates, personnels techniques et administratifs russes au Royaume-Uni”, a fait savoir, hier, dans un communiqué la diplomatie russe, au lendemain de l’annonce par Sergueï Lavrov de l’expulsion de 60 diplomates américains et de la fermeture du consulat général des États-Unis à Saint-Pétersbourg, a rapporté RT France. “En outre, on a indiqué à l'ambassadeur [américain, Jon Huntsman, ndlr] que dans le cas où la partie américaine continuerait à prendre des mesures hostiles contre les ambassades et les consulats russes, on entreprendra des mesures supplémentaires à l'encontre du personnel et des bâtiments de l'ambassade et des consulats généraux américains en Russie”, indique la déclaration officielle du ministère russe des Affaires étrangères, lit-on encore sur le site de Sputnik, le service francophone de l’agence de presse moscovite Ria Novosti. En milieu d’après-midi d’hier, Moscou a annoncé avoir expulsé 4 diplomates allemands, après avoir affirmé quelques heures auparavant avoir demandé à deux diplomates des Pays-Bas de quitter le sol russe, dans le cadre de cette affaire, dans laquelle la Russie est accusée d’avoir été derrière l’assassinat par empoisonnement de son ex-espion. La porte-parole de la diplomatie lituanienne, Rasa Jakilaitiene, a annoncé à l'AFP que l'ambassadeur lituanien s'est vu notifié l'expulsion de trois diplomates de l'ambassade, une mesure là aussi équivalente à celle prise par Vilnius. La Russie s'est défendue d'être responsable de cette guerre diplomatique qui s'envenime. “Ce n'est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique (...), ce n'est pas la Russie qui a initié un échange de sanctions ou un échange d'expulsion de diplomates”, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a rapporté l’AFP. Pour rappel, le 26 mars, 16 pays de l'UE ainsi que les États-Unis, le Canada, la Norvège, l'Ukraine et certains autres ont annoncé leur décision d'expulser des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des États-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission de Russie auprès de l'ONU. Washington a par ailleurs ordonné la fermeture du consulat général russe à Seattle. Le nombre de diplomates expulsés dans le cadre de l'affaire Skripal avoisine désormais les 120 personnes.


Lyès Menacer/Agences

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER