Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Mali

Assassinat de douze civils à la frontière nigérienne

 Au moins douze civils maliens ont été tués par des hommes armés qui ont fait irruption dans la nuit de jeudi à hier dans un camp à Aklaz, dans la région de Ménaka, à l'est d'Aderanboukane, à la frontière nigérienne, a rapporté la presse locale qui suspecte Daech d’être l’auteur de cette tuerie. Les terroristes seraient arrivés du Niger, où la branche sahélienne de Daech a lancé déjà plusieurs attaques. “C’est un véritable carnage qu’ils ont commis dans ce campement. Le bilan fait état d’au moins 12 civils - tous de la communauté Idaksahak- tués, dont des vieillards et des jeunes pour la plupart”, lit-on sur la presse malienne en ligne. Le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le Groupe d’autodéfense des Touareg Imghad et alliés (Gatia, membre de la Plateforme et pro-Bamako), ont confirmé ce bilan. Le MSA a affirmé aussi qu’un de ses combattants a été tué lors d’une opération contre les membres du groupe qui a attaqué le camp d’Aklaz, lit-on dans un communiqué dans lequel il a fait état de l’élimination de 4 terroristes, et la récupération de nombreuses armes et munitions.


L. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER