Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Manifestations du Hirak dans le Rif marocain

Au moins 1 400 personnes arrêtées ou disparues

Les rues prises d’assaut par des milliers de manifestants. ©D. R.

Même un mineur, Hafidh Habib, n’a pas échappé à cette main de fer. Il a écopé d’une peine de deux années et demie de détention.

À en croire le chiffre fourni par les militants du Hirak, qui a rendu publique une liste nominative de 1400 manifestants détenus dans les geôles du roi, Rabat n’a pas fait dans la dentelle dans la répression du Hirak du Rif. Il s’avère en fin de compte que les chiffres communiqués par les autorités marocaines sur le nombre de manifestants arrêtés par les forces de sécurité dans le cadre de la répression du Hirak du Rif sont très loin de la vérité. Nous sommes très loin du chiffre officiel de 176 manifestants interpellés par la police marocaine. En effet, la liste rendue publique lundi soir sur la page facebook “alhoceimasofficiel” fait état de 1400 personnes interpellées, et dont certaines ont été libérées. Ce document, très détaillé, fournit toutes les informations concernant les manifestants détenus, notamment leurs noms et prénoms, qu’ils soient déjà condamnés ou encore en attente de leur jugement, ou remis en liberté. C’est Abdelkrim al-Messaoudi, condamné à 18 mois de prison, qui ouvre cette liste, laquelle est clôturée par Ismaël Abdhil, libéré dans le cadre d’une grâce royale.
Un peu confus, le document énumère cas par cas les manifestants condamnés à la détention ferme, allant jusqu’à 20 années de réclusion. C’est dire que les magistrats marocains n’y sont pas allés de main morte pour certains détenus, comme c’est le cas de Jamal Ouled Abdenbi, qu’ils ont condamné à 20 années de réclusion criminelle. Même un mineur, Hafidh Habib, n’a pas échappé à cette main de fer. Il a écopé d’une peine de deux années et demie de détention. On notera que les juges ont beaucoup recouru à la peine de 18 mois de prison ferme, qu’ils ont appliquée à un grand nombre de manifestants arrêtés, avec une amende allant de 200 à 5000 dirhams. Quelques détenus ont été condamnés à des peines plus lourdes, allant de deux à cinq années de prison, à l’instar de Mourad al-Hammouti, qui en a pris pour quatre ans. Il y a eu également des condamnations avec sursis, comme c’est le cas par exemple de Mohammed Bouarassi, condamné à une peine de six mois avec sursis et une amende de 200 dirhams, ou Noureddine Belmekedam, qui a écopé de deux mois avec sursis et 1200 dirhams d’amende. Ensuite, c’est une longue liste de détenus dans l’attente de leur traduction devant les juges. Il s’agit de plusieurs centaines, qui croupissent dans les geôles marocaines, pour avoir participé à ce mouvement de contestation, déclenché rappelons-le par la mort tragique en octobre 2016 de Mohcine Fikri. Ce dernier, vendeur de poisson de son état, avait été déchiqueté par une benne à ordures, d’où il essayait de récupérer sa marchandise jetée par des responsables du port de pêche d’Al-Hoceima. Les manifestations réclamant justice se sont peu à peu transformées en mouvement de protestation, connu sous le nom de “Hirak du Rif”, exigeant que la région bénéficie d’un plan de développement à l’instar des autres parties du pays.   

Merzak Tigrine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER