Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

vente d’armes

Augmentation du flux vers le Moyen-Orient

Mohammed Ben Salmane (à gauche), prince héritier d'Arabie Saoudite, et Donald Trump, président des États-Unis. © D.R.

Le volume des transferts internationaux d’armes majeures en 2014-18 est supérieur de 7,8% à celui de 2009-13 et de 23% à celui de 2004-08, selon le Sipri.

Les nouvelles données sur les transferts d’armement publiées hier à Stockholm par l’International Peace Research Institute (Sipri) révèlent que les flux d’armes vers le Moyen-Orient se sont intensifiés durant la période allant de 2014 à 2018 et les plus grands bénéficiaires sont les États-Unis, qui ont exporté des armes vers 98 pays durant les cinq dernières années. Il y a lieu de préciser que plus de la moitié de la production américaine destinée à l’étranger est vendue à des pays du Moyen-Orient. Il s’agit d’armes massivement employées dans les conflits en Irak et au Yémen.
Il faut dire que la guerre menée contre les rebelles houthis dans ce pays par l’Arabie Saoudite et ses alliés, connus tous pour être des gros clients des États-Unis en matière d’armements, est devenue un véritable filon d’or pour Washington, qui ne fait pratiquement rien pour y mettre fin. D’un autre côté, la guerre en Syrie a permis à la Russie de faire la promotion de son armement.
Cela lui a permis de compenser les parts de marché perdues au cours de ces dernières années en raison de la baisse des commandes des clients traditionnels, comme le Venezuela ou l’Inde. Le Moyen-Orient a été profitable à d’autres pays producteurs d’armes, à l’instar de la France. Cette dernière, qui a vu ses exportations d’armes augmenter de 43%, en a vendu un peu moins de la moitié aux pays de cette région.
Selon le Sipri, les exportations des pays européens dans cette région ont explosé en moins d’une décennie. La France a plus que triplé ses ventes, avec de gros contrats en Égypte notamment. De son côté, l’Allemagne a largement doublé ses ventes d’armes. Idem pour  l’Italie et le Royaume-Uni, qui ont vu aussi leur carnet de commandes se remplir pour les pays du Moyen-Orient.

Une arme sur trois vendue par les États-Unis
Les États-Unis continuent de dominer le marché mondial, dont 52% des armes vendues sont destinées aux pays du Moyen-Orient.
L’écart entre les États-Unis et les quatre autres pays exportateurs d’armement, que sont la Russie, la France, l'Allemagne et la Chine, s’est  creusé durant la période allant de 2014 à 2018. Les exportations américaines d’armement ont augmenté de 29% entre 2009-13 et 2014-18, et la part des États-Unis dans le total des exportations mondiales est passée de 30 à 36%. L’écart entre les deux principaux pays exportateurs d’armes a également augmenté.
Les exportations américaines d’armes majeures sont supérieures de 75% à celles de la Russie en 2014-18, alors qu’elles n’avaient augmenté que de 12% en 2009-13.
Aude Fleurant, directrice du programme armes et dépenses militaires du Sipri, affirme que “les États-Unis ont davantage renforcé leur position de premier fournisseur d'armes au monde”. Elle explique que “les États-Unis ont exporté des armes vers au moins 98 pays au cours des cinq dernières années. Ces livraisons comprennent des systèmes d’armement avancés, tels que des avions de combat, des missiles balistiques et de croisière à courte portée, ainsi qu'un grand nombre de bombes guidées”.
Le Sipri souligne que les États-Unis vendent de la haute technologie – avion de combat F-35 auprès de leurs alliés en Europe et dans le Pacifique, missile de croisière, ou missile balistique de moins 400 km de portée. 36 500 missiles antichars (ATGM) et 53 500 bombes fabriqués dans les usines américaines ont été livrés ces 5 dernières années.
Selon les calculs du Sipri, dans le monde, près d'une arme de guerre sur trois est vendue par les États-Unis. Par contre, les exportations d’armement de la Russie ont diminué de 17% entre 2009-13 et 2014-18, en raison notamment de la réduction des importations d’armement par l’Inde et le Venezuela. Entre 2009-13 et 2014-2018, la France a augmenté ses exportations d’armement de 43% et l’Allemagne de 13%. Les exportations combinées d’armement des États membres de l’Union européenne représentent 27% des exportations mondiales d’armement en 2014-18.


Merzak Tigrine

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER