Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / International

Instauration d'une “zone de sécurité” en Syrie

Concertations entre Moscou et Amman

La Jordanie et la Russie ont affirmé hier négocier l’instauration d’une zone de sécurité, ont rapporté les agences de presse. “Nous avons discuté des questions relatives à la mise en place d'une zone de désescalade dans le sud-est de la Syrie”, a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue jordanien Aymane Safadi à Amman. D'après M. Safadi, la Jordanie, la Russie et les États-Unis sont “déterminés à atteindre l'objectif” de créer une “zone de sécurité” dans la région “dès que possible”. Des discussions sont en cours entre les trois pays afin de la mettre en place, a-t-il assuré. La Russie et l'Iran, alliés du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, ont adopté en mai un plan russe visant à créer des zones de désescalade pour instaurer une trêve durable dans plusieurs régions du pays. En août, le porte-parole du gouvernement jordanien, Mohamed Momani, avait déclaré qu'Amman espérait rouvrir les frontières avec la Syrie, estimant que les relations entre les deux voisins étaient “sur la bonne voie”. Les deux ministres ont qualifié par ailleurs de “succès” le cessez-le-feu négocié avec les États-Unis dans le sud de la Syrie. Un cessez-le-feu négocié par la Jordanie, la Russie et les États-Unis dans les provinces de Deraa, Qouneitra et Soueida, dans le sud de la Syrie, est globalement respecté depuis son entrée en vigueur le 9 juillet.

L. M./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER