Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Les États-Unis resserrent l’étau autour de Pyongyang

Corée du Nord : Washington prépare un blocus maritime

Les États-Unis sont en phase de passer à une nouvelle étape dans leur guerre froide avec la Corée du Nord, en prévision de renforcer le dispositif de sanctions imposés contre Pyongyang, a rapporté l’agence de presse Reuters, citant des sources de l’administration américaine sous-couvert d’anonymat. Selon ces sources, le président Donald Trump discute avec ses alliés pour intercepter tous les navires soupçonnés de violer les sanctions internationales contre le régime nord-coréen, dans un contexte de dégel des relations avec son frère-ennemi sud-coréen. “Des responsables ont déclaré à Reuters que Washington discutait avec des partenaires régionaux comme le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et Singapour pour coordonner une campagne plus forte que jamais afin de tenter de faire pression sur Pyongyang pour qu’il renonce à développer son programme de missiles nucléaires”, lit-on sur le site de cette agence. Mais ces sources nient que ce nouveau plan soit un blocus naval alors que la Corée du Nord a averti les Américains et leurs alliés que la mise en place de ce dispositif constitue pour elle un “acte de guerre”.
Du côté de la Maison- Blanche, on se refuse de commenter ces informations qui aggravent de fait les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis. Pour rappel, le président américain, Donald Trump, a annoncé vendredi de nouvelles sanctions visant à isoler encore plus la Corée du Nord, quelques heures après l'arrivée de sa fille Ivanka en Corée du Sud pour la fin des Jeux olympiques.
Ces mesures visent plus de 50 sociétés de transport maritime et navires qui, selon l'exécutif américain, aident Pyongyang à contourner les nombreuses restrictions auxquelles le régime est assujetti. “Aujourd'hui, nous avons imposé les sanctions les plus lourdes jamais imposées contre un pays”, a lancé M. Trump lors de la conférence CPAC, grand rendez-vous annuel des conservateurs américains.
Leur objectif est de continuer à couper les sources de revenus et de pétrole “que le régime utilise pour financer son programme nucléaire et son armée”, a précisé la Maison-Blanche.

L. M./Agences


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER