Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / International

Elle a été sanctionnée par la “Déclaration de Panmunjom”

Corées : rencontre historique au sommet

Kim Jong-un et Moon Jae-in lors du sommet intercoréen. © D.R.

Les deux Corées n'ont pas signé de traité de paix, mais un simple armistice après la guerre de 1950-1953 et sont encore techniquement en conflit. Mais leurs dirigeants se sont engagés, hier, à ne plus se livrer de guerre.

Les dirigeants de la Corée du Nord et de la Corée du Sud, respectivement Kim Jung Un et Moon Jae-in, se sont rencontrés, hier, lors d’un sommet intercoréen historique et le premier du genre depuis 11 ans, dans la zone démilitarisée, marquant un nouveau pas pour la paix entre ces deux frères ennemis.
Leur poignée de main a été retransmise en direct par la télévision Korea TV, tout comme le moment où le dirigeant nord-coréen a franchi la bordure de béton de quelques centimètres de haut qui figure la démarcation dans le village de Panmunjom, se disant avoir été submergé par l’émotion. Après un échange de quelques propos, le président sud-coréen a franchi à son tour la frontière et a foulé le sol nord-coréen, sous l’œil des caméras et des photographes, dont les images ont fait le tour du monde.
“Les deux dirigeants déclarent solennellement devant les 80 millions de Coréens et le monde entier qu'il n'y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu'en conséquence, une nouvelle ère de paix a commencé”, dit la Déclaration de Panmunjom, publiée à l'issue de la rencontre. Dans cette déclaration, les deux présidents se sont engagés à promouvoir la paix entre les deux pays et à entamer un processus de dénucléarisation de Pyongyang, comme l’avait déjà promis Kim Jung-un, il y a quelques semaines.
“La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l'objectif commun d'obtenir, au moyen d'une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire”, lit-on dans les extraits publiés par les agences de presse. “Durant cette année qui marque le 65e anniversaire de l'armistice, la Corée du Sud et la Corée du Nord conviennent de rechercher activement des rencontres trilatérales impliquant les deux Corées et les États-Unis, ou quadripartites impliquant les deux Corées, les États-Unis et la Chine, en vue de déclarer la fin de la guerre et d'établir un régime de paix permanent et solide. Séparés par des décennies de conflit, les familles coréennes pourront enfin se revoir”, selon le texte de cette déclaration. “La Corée du Sud et la Corée du Nord sont convenues de chercher à résoudre les questions humanitaires résultant de la division de la nation, et d'organiser une réunion intercoréenne de la Croix-Rouge pour discuter et résoudre diverses questions, y compris la réunion des familles séparées. Dans cet esprit, la Corée du Sud et la Corée du Nord ont décidé de poursuive le programme de réunion des familles séparées à l'occasion du Jour de la libération nationale le 15 août de cette année”, lit-on encore dans la Déclaration de Panmunjom, qui confirme aussi que les deux dirigeants sont convenus d'avoir des discussions régulières et franches, via des rencontres et par liaison téléphonique directe, sur des questions vitales pour la nation, pour renforcer la confiance mutuelle, et de chercher ensemble à renforcer l'élan positif afin de continuer à faire avancer les relations intercoréennes de même que la paix, la prospérité et l'unification de la péninsule coréenne. La première visite du président Moon Jae-in à Pyongyang aura lieu cet automne, a souligné le texte de la déclaration. Aussi, et sur le front international, les deux parties sont convenues de faire la démonstration de leur sagesse, de leur talent et de leur solidarité collectifs en participant conjointement à des évènements sportifs internationaux comme les Jeux asiatiques 2018.


Lyès Menacer

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Argaz le 28/04/2018 à 23h14

Ceci confirme bel et bien l'adage qui disait je cite : "Il n'y a que les montagnes qui ne peuvent se rencontrer"

Commentaires
1 réactions